Hunting is Coming
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Paradis s'habille en Versace [pv Heaven]

Aller en bas 
AuteurMessage
Coralie Delcar
Hello, I'm Jude Daniels
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 25
Localisation : Essayez toujours...
Date d'inscription : 21/02/2009

Feuille de personnage
Age: 29
Pouvoir:
Travail: Runway, assistante d'Heaven Cook

MessageSujet: Le Paradis s'habille en Versace [pv Heaven]   Jeu 16 Avr - 14:40



Les clés tournèrent dans la serrure. Il était six heures du matin et Coralie rentrait chez elle. Pourquoi si tard? Une mission, tout simplement. Une mission comme les autres. Toujours et encore le même but final. Protéger les autres personnes comme eux. Les protéger du gouvernement. Évidement il y avait de nombreux moyens pour y arriver et chaque membre de la résistance avait un domaine préférentiel. Certains pirataient les systèmes informatiques du gouvernement. Ils passaient noms et adresses des personnes risquant de se faire capturer à des résistants en constant mouvement qui se chargeait d'aller les prévenir et qui les amenait à un autre type de résistants, ceux qui les aidait à se former de nouvelles identités et qui leur permettait de vivre un peu plus longtemps. Coralie faisait partie des rares à ne faire rien de ce qui est cité ci-dessus. Elle faisait partie de la poignée de gens qui prenaient de bien plus gros risques en allant à la source : dans les locaux du gouvernements et les prisons spéciales. Elle ne prévient pas ceux qui vont être enfermés, elle va libérer ceux qui ont été capturés sans qu'ils ne puissent rien faire. Elle ne pirate pas les informations, elle va voler celles qui ne sont pas mises sur un ordinateur mais mises noir sur blanc. Autant dire que c'était autre chose. Mais chacun ses préférences. La mission dont elle revenait consistait tout simplement à aller à l'adresse indiquée par les «pirates» et à voler des documents sur les membres du gouvernement. Coralie avait comme d'habitude tout préparé au détail près. Et il n'y avait eu absolument aucun problème. Elle était entrée dans le bâtiment, elle avait neutralisé les gardes, avait prit les documents et était ressortie. Le tout en moins de vingt minutes. L'expérience lui avait apprit que plus l'on était rapide, moins on avait de chance de se faire pincer. Les petites bourdes du début lui avait apprit la discrétion. Bien évidement, il arrivait encore quelque bourde lorsqu'elle formait les quelques nouveaux résistants qui avait choisi de s'engager dans cette voix. Mais ils apprenaient généralement très vite que la rapidité et la discrétion seraient leur plus grands alliés. Le mensonge s'y rajoutait généralement. Et Coralie avait décidé de faire une petite pause dans tout ca, histoire de se fondre dans la masse. Une trop grande activité sur une période trop grande risquait d'aiguiller le gouvernement. Elle referait une mission de nuit dans deux jours mais elle n'en ferait plus après pendant un bon mois. Et elle avait à cette occasion décidé de choisir un nouveau travail.

Officiellement, elle faisait partie du monde journalistique. C'était bien loin de ses aptitudes premières pour la cuisine mais c'était sa couverture et il fallait donc faire avec. Coralie avait donc cherché un emploi dans un quelconque journal ou magazine. Elle finit par tomber sur le magazine Runway. On y proposait un poste d'assistante de la rédactrice en chef, Heaven Cook. Ça ou autre chose...Elle appela au numéro et envoya son faux CV, celui qu'on lui avait créé pour l'identité qu'elle détenait pour l'instant. Elle était Jude Daniels, journaliste de 29 ans ayant travaillé pour plusieurs journaux dont le New York Times. Elle était Jude pour tout le monde. Elle était Coralie pour ses amis. On l'avait rappelée en lui disant de passer jeudi à 9h30 à Runway pour un entretien avec la rédactrice en chef. Nous étions jeudi.

Coralie ouvrit son sac et vérifia la présence des dossiers. Elle jetterai un coup d'œil ce soir là-dessus. Pour l'instant, elle devait se préparer. Elle cacha le sac dans sa penderie et alla prendre une douche bouillante comme elle aime. Elle rangea les vêtements qu'elle avait portés durant la mission et ouvrit son armoire d'où elle sortit une tenue plus...colorée. Elle enfila une tunique longue jaune ainsi que des collants opaques noirs. Elle sortit également une paire d'escarpins noirs et un sac à main jaune. Elle prit son temps pour manger son petit déjeuner. Voyant qu'il était seulement 8h30, elle se décida à jeter un petit coup d'oeil rapide aux dossiers. Elle n'eut le temps d'en feuilleter que deux mais elle n'eut pas le temps d'en lire plus. Il était 8h40 et elle ne voulait surtout pas arriver en retard. Elle monta sur ses escarpins, enfila une veste noire et prit son sac avant de fermer la porte à clé.

La circulation était encore et toujours bouchée dans les rues de la ville qui ne dort jamais. Elle héla un taxi qui, malgré les difficultés, l'emmena à destination, et plus qu'à temps. Le taxi se stoppa devant l'immeuble un peu avant 9h10, ce qui laissait largement le temps à Coralie de monter. Au moins, elle ne serait pas en retard et c'était un soulagement. Elle regarda paya le chauffeur et se retourna pour faire face au building qui deviendrait peut être son lieu de travail. Elle avait beau faire, jamais elle ne se ferait à l'amour des grandeurs de l'Amérique. Inspirant un grand coup, elle s'avança vers le bâtiment et y pénétra. Elle observa le hall. C'était chic, y avait pas à dire. Ca se voyait que l'on était dans le plus grand magazine de mode du monde ! Jetant un œil au plan des étages, elle se rendit dans l'ascenseur et monta à l'étage où se trouvait le bureau de la rédactrice en chef. Autant dire tout en haut du building.

Au bout de quelques minutes, l'ascenseur s'arrêta à l'étage demandé. Coralie pénétra alors dans une anti-chambre où se situaient deux bureaux. L'un était occupé par une femme, le deuxième était vide et rien n'était posé dessus mis à part l'ordinateur et le téléphone. C'était surement le bureau de la deuxième assistante. Celle qui allait être choisie aujourd'hui. Coralie s'avança dans l'anti-chambre et jeta un coup d'œil vers la femme derrière le bureau. Surement la première assistante. Cette dernière ne daigna même pas lever la tête, bien trop occupée par le dossier posé devant elle. Les deux bureaux encadraient une grand porte vitrée donnant sur le bureau de la patronne. Une autre porte, plus petite celle là, se trouvait non loin du bureau inoccupé. La porte étant ouverte, Coralie put y voir une mini-cuisine. Surement pour combler les désirs de la rédactrice. Elle continua a inspecter la pièce jusqu'à ce que la première assistante l'interpelle.


«Excusez-moi, que cherchez-vous ici ?»

«Je suis ici pour l'entretien. J'ai rendez-vous dans dix minutes normalement mais je suis un peu en avance. Vous pourriez m'en dire un peu plus sur ce travail ?»

«Je suppose que du moment que ce que je vais vous dire reste entre nous, tout ira bien.

Elle se leva, dévoilant son tailleur haute-couture et ses escarpins vernis, et s'approcha de la Delcar tout en parlant.
La règle principale est : Toujours satisfaire se moindres désirs, toujours. Et dans les temps. La deuxième règle est : Faire son job sans discuter. Même pour le plus farfelu de désirs doit être comblé. La troisième règle est...»

Elle fut interrompue par la sonnerie du téléphone. D'après les quelques paroles lâchées par l'assistante, Heaven Cook n'allait surement pas tarder à arriver. Ce qu'elle lui confirma de suite après. Elle se présenta brièvement comme étant Cassandra Jones, première assistante. Coralie se présenta à son tour comme Jude Daniels. Cassandra mit rapidement fin à la conversation en attrapant rapidement quelques dossiers et un café qui était encore chaud. Elle se précipita vers l'ascenseur qui ne tarda pas à s'ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven Cook
The devil wears prada... What about me ? REC's of Runway,that's all...
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 25
Emploi/loisirs : Redactrice en chef de Runway Amérique
Date d'inscription : 18/03/2009

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Pouvoir:
Travail: Redactrice en chef du plus grande magasine de mode du monde : Runway

MessageSujet: Re: Le Paradis s'habille en Versace [pv Heaven]   Ven 1 Mai - 23:34

    Une nouvelle journée se levait sur le manoir Cook/Kane. Une nouvelle journée avec ses soucis mais aussi avec ses bonheurs. Quand Heaven se réveilla, ses longs cheveux blonds étaient étalés un peu partout autour d'elle, comme un éventail de lumière dorée. Elle était allongée sur le dos, les jambes repliées l'une sur l'autre et allongés de côtés, genoux face à la partie gauche et vide du lit. Sa main doite était posée sur son ventre tandis que sa main gauche avait le dos de la main sur l'oreiller de soie blanc à côté d'elle. Sa tête était dans la même direction. Elle dormait toujours à la droite du lit mais depuis qu'elle vivait avec Alexis, elle avait put prendre le loisir de s'étendre un peu plus, l'homme ne dormant pas. Cette nuit-là, comme toutes les autres où ils pouvaient se le permettre, il était resté allongé à côté d'elle, la bordant et la regardant dormir et comme tous les matins, à son réveil, il n'était plus là. Lentement, elle se leva, enfila sa robe de chambre de soie blanc cassé, mis ses moelleuses pentouffles et regardant autour d'elle, émergeant lentement d'une nuit de sommeil.

    La pièce était très grande. Un lit aux draps de la même couleur que la robe de chambre et la nuisette d'Heaven tronaît en plein dans la pièce. Elle était richement décorée de cardres et autres babioles coutant bien plus cher qu'un salair américain moyen. Sur la table de chevet de la REC se tenait un ravissant reveil, une jolie lampe, quelques bouquins de mode un carnet accompagné de son stylo et son téléphone portable. Elle s'en empara tout en se levant, se dirigea vers l'énorme miroir qui faisait le long du mur en face du lit. Heav' regarda son visage et ses cheveux quelques secondes dedans puis sortit enfin de la pièce. Elle traversa un long couloir tout aussi chic que le reste de l'appartement et extrêmement lumineux, il ne comportait pas de fenêtre mais il y avait une balustrade blanche qui laissait entrevoir l'étage du dessous, un petit hall aménagé comme dans l'antiquité romaine, c'est à dire éclairé par un plafond de verre, architecture appelé Atrium. Elle se dirigea vers la dernière porte et y toqua deux fois avant d'ouvrir la portre. Elle actionna un intérupteur et les grandes baies vitrées se libérérent de leurs velux tandis que la maman se dirigeait vers sa fille. Elle lui demanda doucement de se lever tout en l'embrassant et sortit de la pièce.

    Une bonne passa alors dans le couloir, Heaven lui demanda de s'oocuper de sa fille et qu'elle soit à l'école à l'heure. Puis, elle chercha dans son répertoire le numéro de son unique assistante :


    Cassandra, j'arriverais d'ici une heure. Quand je serais là, je veux voir mon café, bien chaud, demi-écrémé avec une pointe de cacao sur le dessus. Ramenez-moi également les dossiers dont nous avons parlé hier soir. J'espère pour vous que vous avez pensé à me ramené une nouvelle bouteille d'eau sur mon bureau avec un verre propre et les magasines doivent êtes mis comme d'habitude. Je me fiche de savoir si Jenny's est encore en édition ou pas, je les veux tous ! Accomplissez votre job ou démissionez ! C'est tout.

    Elle raccrocha d'un coup sec et s'en alla prendre un petit déjeuner. Elle avait toujours eu une chance incroyable de ce côté là. Elle ne se privait de rien et ne prenait pas un gramme. Un vrai bonheur pour elle, l'envie pour les autres. Quand elle voyait tout ce que ses employés devait faire pour garder une taille idyllique... Enfin, elle remonta les escaliers de marbres, se dirigea vers sa chambre et finit dans sa spacieuse salle de bain, jumelée à la pièce précédente. Après s'être coifée d'un chignon, s'être maquillée impécablement, elle se redirigea vers le mur de miroir. En regardant la chambre d'Heaven Cook et Alexis Kane, vous pourrez vous appercevoir qu'il n'existe pas d'armoire mais la pièce à l'effigie de leur propriétaires est aussi mystérieuse qu'eux. Après avoir actionné un nouvel intérupteur, le milieu du mur de miroir s'ouvrit et laissa place à une porte. Heaven y pénétra et referma la porte derrière elle. C'était sa penderie à elle toute seule, Alexis avait celle d'à côté. Il n'entrait jamais dans celle de sa femme car elle était bien trop éclairée et clair pour lui. Tout au fond de l'immense penderie se tenait des miroirs. Au milieu, un canapé rond en cuir blancs. Le bas des pendoires étaient des tiroirs ou étaient rangés tous ses accesoires. Au dessus se tenait la plus grande garde robe haute-couture jamais vue dans le monde. Par dessus était installés en équilibre des milliers de paires de chaussures sur les étagères inclinés et enfin, le haut de cette penderie contenait les sacs. Elle se dirigea directement vers le dernier cadeau en date, rayon Versace et en sortit un tailleur blanc, avec une jupe courte et presque ballonée. Elle tira par la suite du tiroir du dessous une ceinture blanche de cuire, de la même marque. La jeune femme attrapa l'escabeau roulant un peu plus loin, le fit rouler jusq'à l'endroit voulu, monta dessus et en retira des chaussures argentés et un sac de même marque et même couleurs. Enfin, elle se dirigea chez Valentino et en sortit de dernier manteau-cadeau du créateur. Son coup de coeur du moment. Après s'être habillée, elle prit ses lunettes de soleils et se regarda dans la glace :

    Spoiler:
     


    Après un dernier baiser pour sa fille, elle se dirigea vers le vaste hall d'entrée, pris le book corrigé qu'elle avait reposé sur la table en verre la vieille et sortit enfin. La mercedes noire l'attendait déjà dehors et le chauffeur s'emprassa d'aller lui ouvrir la porte avec un "madame" respectueux. Elle s'installa confortablement sur la banquette en cuir et se laissa entraîner vers son lieu de travail.

    Bien entendu, elle avait sa propre voiture mais parfois, il était plaisant de se faire conduire. Ses assistantes et autres employés avait également droit à une voiture avec chauffeur mais la gamme juste en dessous de la même marque et une voiure de couleur grise, pour bien marquer la différence.

    Enfin en plein coeur de New York, elle posa son premier pied à terre, puis le suivant, sortit avec grace de la voiture et reposa ses lunettes de soleil sur son nez. Elle entra dans l'immeuble vitré. Comme chaque matin, tout le monde lui faisait de la place, les portes s'ouvraient sur son passage et les autres employés lui léguait volontier l'ascenceur plutôt que de rester cloîtrer avec elle dedans. L'ascenceur s'ouvrit enfin et Cassandra était déjà prête à l'acceuillir. Avec son habituel regard froid, elle la toisa un quart de seconde, retira ses lunettes et lui balanca le book entre les mains suivit de son sac. L'assistante lui donna tant bien que mal le café et les dossiers tout en tenant les nouveaux objets en équilibre et en marquant les ordres du jour. Elle passa devant une jeune femme qu'elle ne connaissait pas sans le moindre regard pour elle, posa ses lunettes et son manteau sur le bureau de l'assistante et finit par lui demander :


    Qui est-ce ?

    Cassandra > Oh... Heaven c'est... c'est la nouvelle prétendante au poste de seconde assistante mais si vous voulez je...

    Je vais m'en occuper.


    Cassandra > Mais...

    C'est tout. Suivez-moi !


    L'ordre était bref et froid. Elle entra dans son bureau, s'installa confortablement dans son fauteuil et fit comme si la jeune femme n'était pas là pendant quelques minutes. La demoiselle semblait patiente et obstinée. Avec calme, elle attendit debout que l'entretient débute. Pendant ce temps, Heaven but une gorgée de son café et observa son bureau. La bouteille, le verre et les journaux y étaient. Même le Jenny's... Enfin, elle posa son attention sur la jeune femme et l'analyse commença. D'abord par le physique... oui, elle avait peut-être quelque peu de goût mais pas assez pour se rendre compte que ses vêtements était de la mode dernière. Heav' fit la moue puis entra dans l'esprit de la jeune femme. La première chose qui l'avait interpeller en entrant dans l'anti-chambre ce matin-là fut la raison pour laquelle la rédactrice en chef voulut s'occuper du cas "seconde-assistante". Elle avait un don, elle aussi. Elle pouvait maîtriser le carbone sous toutes ses formes. Voila qui était interessant... Elle était aussi obstiné à réussir son but mais travail pour Runway n'était pas ce but. D'un geste plus de grace et d'une vivacité affolante, elle désigna un siège en face d'elle, obligeant la jeune femme à s'y assoir. La regardant droit dans les yeux elle reprit :

    Je n'ai que 5 minutes à vous accorder alors je veux du rapide. Nom, prénom, âge, qualifications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Paradis s'habille en Versace [pv Heaven]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» Stairway to Heaven
» Le portail vers le paradis . Le début de la tragédie.
» We are lost somewhere between Heaven and Hell
» Heaven's Night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes - Continuum :: New-York :: Runway-
Sauter vers: