Hunting is Coming
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Amusons-nous un peu... (PV Rick et Sky)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexis Kane
~The Reaper is always just a step behind me...~
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 31
Date d'inscription : 21/11/2008

Feuille de personnage
Age: 30
Pouvoir:
Travail: Membre du gouvernement

MessageSujet: Amusons-nous un peu... (PV Rick et Sky)   Ven 30 Jan - 0:53

(Chronologie: Après tous les autres posts en cours)

~Prélude à la vérité...~


Il était midi. Le soleil faisait danser ses rayons lumineux à travers l'épaisse façade vitrée du bureau. En cette pièce destinées à de sombres objectifs, y résidait un homme. Un homme faisant parti du gouvernement et possédant un charisme politique incroyable, un homme habité par un étrange pouvoir qui avait pris des proportions démesurées. Cet homme, cette créature, c'était Alexis Kane. Dans le passé, il incarnait la monstruosité et la peur. Aujourd'hui, il est le parfait symbole de la confiance et du leadership. C'est pour ça qu'il avait la place qui lui revenait de droit. Bien entendu, ce n'était pas ce qu'il avait souhaité il y a quelques années mais le résultat est bien plus appétissant qu'il en a l'air...

D'un coup, la manifestation solaire fut interdite d'entrée dans le domaine du ténébreux. Ce dernier avait horreur de devoir faire face à la réalité du monde qui le rattrapait malgré tout. Depuis longtemps, il rêvait de se débarrasser de cet astre flamboyant, il fantasmait sur l'idée de savoir les ténèbres devenus maitres et rois de ce monde de faiblesse. Il avait encore du chemin à faire et il restait convaincu que la direction qu'il avait déjà prise le conduirait sur la bonne route. Mais pour le moment, il accomplissait son travail de bureau. En main, il avait le profil de cet homme aux maladies rencontré dans Central Park. Les informations étaient très maigres et le contenu faisait preuve d'une absence de pertinence exemplaire. L'homme en était quelque peu choqué et dérangé, c'est pourquoi il réfléchissait à ce problème dont il était victime. Est-ce que son agent, Sky Bane, aurait volontairement camouflé des détails essentiels aux recherches gouvernementales? Il refusait de le croire et de sombrer dans la paranoïa mais les circonstances étaient la, on ne pouvait le nier. Comment y remédier pour s'assurer que cette fâcheuse situation ne se reproduise pas? Le ténébreux avait eu une intéressante alternative...

À peine quelques heures plus tard, il se retrouvait devant la porte du loft concerné, l'adresse lui ayant été confirmé par Sky. Alexis n'était pas seul, étant accompagné d'un trio d'humains œuvrant eux aussi pour l'organisation gouvernementale. Ces agents composaient avec un arsenal assez limité mais chacun disposait d'une mitraillette lourde et d'un pistolet vide de toutes balles, celui contenant seulement des doses du sérum développe par les scientifiques. Se tournant vers ses compagnons de mission, il leur expliqua rapidement comment tout allait se passer...


" Nous y voici messieurs. Le but est simple: capturer vivant notre homme qui se trouve à l'intérieur. Si jamais un de vous oserait le descendre sans mon autorisation, je peux vous assurer que votre mère ne vous reconnaitra pas à vos funérailles. Avant de lancer l'opération, je vais faire un tour rapide du logement pour nous assurer que le sujet est bien en place et que la mission se conclura par une résultante favorable à notre cause. Pour l'instant, vous patientez et restez immobile jusqu'à ce que je donne l'ordre d'offensive, est-ce bien clair? "

" Bien reçu, monsieur Kane! "

Sans attendre, l'homme politique se transforma en une ombre rampante sous les courants d'air du jour. S'infiltrant par le dessous de la porte, la masse de ténèbres se déplaça à vive allure à l'intérieur des lieux. Sa vitesse était telle qu'il était impossible pour Rick d'avoir une chance de remarquer qu'un détail clochait dans son paisible quotidien. L'homme aux maladies était bien là, relaxant dans son salon à savourer des odeurs musicales variées. C'était le moment de frapper et il fallait faire vite avant que l'opportunité s'échappe tel un coup de vent. Retournant à son point de départ, il se matérialisa de nouveau dans la réalité non loin de la porte. Tel un général militaire, il donna le signe tant attendu à ses hommes. Les trois agents défoncèrent la pauvre structure de bois pour pénétrer à l'intérieur, visiblement inconscient du potentiel danger qui les attendait. Déambulant dans le mobilier tel des vermines à la recherche de nourriture, ils scrutaient attentivement les alentours pour s'assurer de ne pas se faire prendre au dépourvu. Malgré leur vigilance, ils furent victimes d'une contre-attaque du suspect. Surgissant de nulle part, l'homme-maladie attrapa par derrière un de ses opposants en enrouant son bras autour de son cou. Les 2 collègues firent un rapide volte-face pour se dresser devant la résistance qui se montrait à eux. Rick était déterminé à ne pas se laisser avoir...

" Je vous conseille de jeter vos armes si vous ne voulez pas être témoin de la décomposition de vos organes les plus précieux! "

" Tu es déjà comdamné, te battre ne servira à rien pauvre idiot! "

Soudainement, l'un des agents tira avec son fusil une fléchette qui vint se planter directement dans le bras gauche du résistant. Comble du malheur, c'était une dose importante du sérum secret développé par le gouvernement. Le virus sur deux pattes pouvait ressentir une violente secousse s'emparant de tout son corps, le faisant vibrer d'une douleur insupportable. Il ne pouvait rester debout suite à cet effet désagréable et c'est en criant de douleur qu'il jura à l'endroit de l'auteur de cet acte odieux. Voyant qu'il perdait l'avantage, Rick décida d'utiliser son don sur les bactéries pour infecter ses adversaires. Toutefois, il y avait un problème dans le processus, il ne fonctionnait tout simplement pas. L'impuissance avait gagné l'homme dans toute sa splendeur et il était redevenu ce que beaucoup redoutait en ces jours sombres: un humain. Ce dénouement plaisait à Alexis qui avait assisté à la scène avec une satisfaction sans égale. Le sale boulot maintenant accompli, c'était à lui d'accorder la touche finale de cette merveilleuse pièce du destin. Le ténébreux était camouflé quelque part dans les ombres dansantes des lieux. Puis soudainement, il surgit hors de sa cachette qui avait été le plafond de la salle. Dans sa descente vers le sol, il asséna un violent coup de pied sur la tête de Rick qui s'effondra sur le sol, glissant dans l'inconscience presque instantanément. Le devoir à présent accompli, l'homme politique se pencha légèrement vers le corps de sa victime, hochant de la tête pour démontrer qu'il était bien heureux de la façon dont l'histoire s'était terminée. Relevant son regard envers son troupeau, il leur jeta d'autres directives avant de revenir dans une position bien droite...

" Ramenez le au laboratoire en un seul morceau, il a plusieurs tests médicaux à passer. La voiture vous attend en bas, n'oubliez pas de la garer dans le garage 2. Vous ne tentez rien sur le corps et vous ne posez aucune question, votre travail se résume à escorter cette carcasse empoisonnée jusqu'à nos quartiers. "

" Oui, monsieur Kane! "


~Retour à la réalité...~


Une salle d'interrogatoire, la boite à dimensions géantes parfaite pour avoir toutes les informations utiles à l'avancement d'une cause, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Une chaise, le monument prêt à accueillir le destin du condamné qui s'apprête à faire face à la volonté écrasante du Roi. Deux hommes, d'un coté Alexis Kane, le prédateur gouvernemental et de l'autre Rick Baneson, la proie owitienne. La vue éclairée sur cette affrontement semble révéler nombreuses inégalités car l'homme politique possède présentement tous les avantages. Comment se dessinait la scène? Rick était attaché à la chaise par de solides liens de ténèbres crées pour l'occasion par le ténébreux, prévenant l'homme aux maladies l'impossibilité de son évasion. De plus, aucune fenêtres décorait les murs ce qui donnait un autre impact à la supériorité de Kane. En plein contrôle de la situation, il était debout devant sa capture qui était encore sous les effets de l'inconscience. Qu'était-il donc arrivé à l'homme? Après avoir été capturé, les scientifiques se sont assurés d'en récolter le plus de ressources pour leurs futures expérimentations. Pour la suite, c'était le sale boulot qu'Alexis se préparait à accomplir. Il fallait soutirer le plus de jus à la carcasse intellectuelle de Rick et il se satisfait à l'idée que son périple ne faisait que commencer. Toutefois, il manquait un petit détail, une petite touche finale pour que ça soit parfait. C'est pour ajuster cet inconvénient que notre homme était au téléphone, avec qui on l'ignore...

" Vous communiquez avec l'agent Bane et vous me l'envoyez ici immédiatement, qu'elle soit encore dans sa mission ou pas. Si elle démontre une résistance, faites moi le savoir au plus vite et je me chargerai du reste. "

Refermant son téléphone portable, il restait immobile, en attente du réveil de son captif et de l'arrivée de son agent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick Baneson
--Wish you were here... --
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 26
Localisation : Time Square, NYC
Date d'inscription : 21/11/2008

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Pouvoir:
Travail: Membre de l'O.W.I

MessageSujet: Re: Amusons-nous un peu... (PV Rick et Sky)   Sam 7 Fév - 7:10

Chronologie:
Apres "Comme on se retrouve..."


Rick était quelqu'un d'assez matinal, meme pendant le week end. Il ouvrit ses yeux quelques minutes a peine apres le depart de Sky. Il ne fut pas étonné de voir que la brune n'était plus a ses cotés. Ils n'avaient pas beaucoup discuté la veille sur de sujet tel que leurs horraire personnelles, mais le Maitre des virus se doutait bien que Symphony n'était pas a New York pour prendre des vacances payées par le gouvernement. Lui, il avait toute la journée pour savourer leurs retrouvailles.

Le jeune homme se leva, s'habilla rapidement et se dirigea vers la cuisine pour se preparer un petit dejeuné. Il trouva sur la table un mot ecrit par son amour. Il jeta un coup d'oeil a son afficheur. Aucun appel. Bon, c'est vrai qu'il était encore tot. Elle venait peut etre a peine de partir. Rick rapporta son attention a son baccon qui gresillait bruyament.

Des que la cuisson fut terminé, le jeune homme se dit qu'un peu de musique ne lui ferait pas de mal. Rick adorait la musique, plus que tout plaisir artificiel de se monde. Elle l'avait toujours calmé, peu importe la situation. Meme les chansons qui crient l'amertume de la vie avaient un effet relaxant sur lui. Mais a pein quelques minute apres s'etre levé, il preferait les classiques. Il mit donc un vieux disque des Beatles, le fameux album blanc. A peine la premiere piste commencée que Rick se dirigea vers la salle de bain pour prendre une douche. Et bien, d'apres l'eau encore chaude qui recouvrait le sol dallé, Sky n'était pas partie depuis bien longtemps. Une simple pensée envers la brune le fit sourire. Elle était de retour dans sa vie, de nouveau presente dans sa vie de tout les jours. Rick n'avait aimé qu'une seule personne au cours de sa vie entiere: elle. Il n'avait meme pas pleuré a la mort de ses propres parents. Probablement qu'eux non plus n'auraient pas pleuré s'ils auraient appris sa mort. Sinon, il éprouva quelques chose pour son amie d'enfance, Caitlin. Mais c'était l'autre Rick qui l'avait aimé. Presentement, elle le degoutait.

Apres une douche interminable, le jeune homme rejoignit le salon ou le disque continuait de chanter sa mélodie. Le Maitre des virus s'étendit sur son divan. Pour une fois, la vie lui souriait. Il n'avait plus a fuire, a tuer ou a piller pour survivre. Il travaillait pour une bonne cause et, par dessus tout, Sky était revenut vers lui. Pour une fois, tout allait bien. Rick ne persut pas l'ombre qui rampait rapidement dans le salon, tel un oiseau de mauvais presage. Si, au moins, il avait put se préparer au évenement qui allait suivre...

Le fracas de la porte qui se fesait violament defoncer tira Rick de sa torpeur exaltée. Rick ne pensa pas avant d'agir. Il se leva rapidement et se cacha a l'endroit le plus pres. Un homme passa devant lui, mitraillette prette a faire feu au moindre signe de vie. D'apres les bruits de pas, ils étaient plusieurs a explorer son loft. Rick aurait put l'éliminer a distance avec ses capacités mortelles mais il perdrait l'effet de surprise sur les autres et sa serait fini pour lui. Sournoisement, le Maitre des virus se jeta sur son opposant, le rpenant a bras le corps. Les autres firent irruption dans la piece. Ils étaient trop au total et, d'apres leur uniforme, ils travaillaient pour les forces spéciales du Gouvernement. En fin de compte, les doutes du jeune homme était fondé: Sky l'avait trahis. Elle avait profité de ses sentiments envers elle et les avait utilisé pour endormir son habituelle méfiance. En une seule seconde, la joie paisible qu'il ressentait un peu plus tot venait de mourir. Il ne restait qu'une profonde amertume et beaucoup de colere, le derneir vestige de cette ere si peu lointaine était la voix criarde de John Lennon qui chantait une chanson qui parlait de singe...

Les yeux noyés de larmes, Rick avait bien envis de tous les tuer. Mais il en était incapable. Pas en si peu de temps. Il aurait de la chance s'il reussissait en avoir deux sans se faire descendre. Il les menaça, sait-on jamais. Comme il s'y attendais, leur reactions montra une entiere confiance en leur victoire. Rick n'était pas aussi sur de s'en sortir. Sans prevenir, un des agent tira, le projectile se figea dans le bicep du jeune mutant. A la place du violent choc d'une balle, il ressentit l'irritation habituellement associé a un vaccin. Le sérum! Rick fut secoué d'un violent spasme musculaire a peine une seconde apres que le déclic se fit dans son esprit. Les jurons sortaient de sa bouche sans qu'il puisse s'en empecher. Sans trop d'espoir, Rick leva le bras vers ses assaillants et tenta d'utiliser son pouvoir sur les microorganismes pathogenes pour les metres hors-combat. Rien ne se produisit. Il était impuissant, incapable de changer son environnement grace a son mental. Bref, un etre humain tout a fait normal.

Puis, le vide...


***


Le reveille de Rick fut moins doux que celui qu'il avait eut se matin. Premiere difference: il était en position assise, les poignets solidement ligotés a une chaise. Deuxiemement, sa tete lui donnait l'impression que quelqu'un lui était sauvagement tombé dessus. Pour finir, a la place de la douce solitude matinale, un homme discutant au cellulaire lui faisait face. A la seconde ou il le reconnut, le jeune homme ne put s'empecher de lacher une exclamation de surpise.

- Toi? Hey ben espece de fils de p...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sky Bane
.:Would you mind if I kill you:.
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 32
Date d'inscription : 03/12/2008

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Pouvoir:
Travail: Profileure pour le Gouvernement

MessageSujet: Re: Amusons-nous un peu... (PV Rick et Sky)   Sam 7 Fév - 8:55

[Chronologie: Après Devant un kiosque (avec Gabrielle) et Situation de crise (avec Kerry)]
"It's the fear
Fear of the dark
It's growing inside of me,
that one day will come to life
Have to save
To save my beloved,
there is no escape,
because my faith is horror and doom"


La route était longue et morne. Sky faisait le chemin inverse de celui qu'elle avait fait le matin. À l'inverse de la première fois, elle ne pouvais pas savourer la beauté sobre du paysage, camoufflée par un voile de ténèbres. Il faisait nuit. Il faisait chaud. La pauvre avait travaillé sans relâche depuis son arrivée à New-York. Elle était épuisée. Les lampadaires se faisaient rares et peu nombreux étaient ceux qui fonctionnaient vraiment. La voix de l'homme à la radio était endormante. De plus, pour aucune raison particulière, il s'obstinait à passer des vieux succès de crooners américains sans aucun entrain. Tout pour tuer la pauvre femme qui ne demandait qu'à rentrer chez elle. Mais la route s'étirait à n'en plus finir. Si bien qu'elle en vint même à se demander si elle finissait un jour ou elle devrait rouler jusqu'à ce que mort s'en suive. Et mort s'en suiverait surement...

Enfin, finalement, la brune arriva à New-York. La lune, protectrice et observatrice de toutes ces vies qui se déroule dans sa lueur, était bien haute dans le ciel étoilé. Après avoir négocié une courbe plutôt serrée, la voiture bleu prit la direction de Manhattan. La pauvre comptait les rues jusqu'à sa destination finale. Quand elle tourna finalement sur la 32ème avenue, là ou se trouvait le loft de Rick, elle fut prise d'un doute. Rick... Elle stationna sa voiture devant le loft mais n'en sortit pas. Elle tenta de percer les ténèbres qui s'abattaient sur le loft mais elle ne voyait rien de l'intérieur. Elle n'osait pas aller frapper à la porte, de peur de réveiller son amour qui devait dormir à poings fermés. Les deux venaient de se retrouver et elle ignorait s'il lui en voulait encore. Quoi de plus normal après une absence d'un an sans donner de nouvelles. Peut-être la trouverait-il harcelante de débarquer comme ça chez lui au beau milieu de la nuit. Peut-être serait-il fâché qu'elle le réveille. La jeune femme soupira et remis la clé dans le contact. Elle démarra la voiture. Elle devait retourner chez elle. Rien de l'empèchait de lui téléphoner le lendemain pous l'aviser qu'elle avait pu rentrer plus tôt. Mais elle avait tant envie de le retrouver, sous les draps. Elle voulait sentir les bras de son amour se refermer sur son corps menu. Elle voulait entendre le murmure d'un "Je t'aime" qu'elle ne méritait pas mais qui la rassurait tant. Rien de tout cela n'était possible pour l'heure, alors elle devait se résigner et partir.

Avant qu'elle n'aie eu le temps d'appuyer sur l'accelerateur, le téléphone cellulaire de l'agent Bane sonna. C'était peut-être Rick. Peut-être avait-il vu sa voiture par la fenêtre et il se demandait pourquoi elle ne sortait pas. La brune attrapa son cellulaire et posa ses yeux sur le petit écran. Ce n'était pas Rick. Déçue mais tout de même intrigué par un appel à une telle heure, elle répondit de façon professionnelle.

"Sky Bane, j'écoute."

"Mademoiselle Bane, agent Caldwell de l'escouade tactique du département des information. Monsieur Kane recquisitionne votre présence pour un intérogatoire."

"Un intérogatoire? Maintenant?"

"Affirmatif!"

"Bien... J'arrive..."

Sky raccrocha. Ce n'était vraiment pas le type d'appel qu'elle voulait recevoir en cet instant. Soupirant, elle jeta un dernier coup d'oeil au loft qui semblait toujours aussi mort puis, elle démarra sa voiture. Direction: siège du gouvernement. À cette pensée, la jeune femme fut prise d'une angoisse. Après une discution avec Kerry, elle avait fini par comprendre que la machine gouvernemental qu'elle entretenait de son mieux finirait pas la tuer. Elle savait que ce qu'ils faisaient était la pire des idées. La pauvre se raccrochait à une seule logique: Tant qu'elle se rendait indispensable, ile ne la tueraient pas. C'est avec un pincement au coeur qu'elle se rendit à son travail.

En chemin, elle hésita longuement à se prendre un café. Après tout, elle n'avait pas accumulé beaucoup d'heures de sommeil et, apparemment, elle n'en récupèrerait pas cette nuit. Finalement, elle opta pour une option plus efficace. L'agent Bane gara son véhicule dans le stationnement et en sortit. Quand elle entra, elle salua un agent qui finissait son quart de travail et qui rentrait chez lui. Souriante, comme à son habitude, elle lui toucha la main, lui transférant ainsi toute sa fatigue. Débordante d'énergie, la jeune femme se rendit jusqu'à l'ascenseur. Quant au pauvre homme, il tomba immédiatement endormi dès que le contact fut rompu. Suivant certaines procédures, Sky prit l'ascenseur et descendit jusqu'à l'étage réservée aux intérogatoires. Elle salua le gardien, lui présentant par la même occasion sa carte d'accès.

"J'ai été demandée ici par Monsieur Kane."

Le grand gardien fit un énorme sourire à Sky avant de la laisser passer. Il la regarda un peu s'éloigner avant de reprendre le sérieux de son poste, à contre-coeur. La brune marcha quelques instant dans le couloir peu éclairé. Elle eu un léger sourire à l'idée que l'éclairage avait été planifié ainsi afin de rendre le tout plus sinistre et inquiétant pour les prisonniers. C'était tant mieux, s'ils avaient peur, ils livreraient plus rapidement les informations. Elle s'arrêta finalement devant une lourde porte de métal qu'elle frappa du poing. Poliment et respectueusement, elle attendit qu'on lui permette d'entrer avant d'ouvrir.

Dans un grincement pathétique digne d'un mauvais suspence, la porte s'ouvrit sur une jeune femme prête à faire son travail. Sky fit un pas dans la pièce. Elle posa ses yeux sur Alexis mais détourna aussitôt le regard. Cet homme ne lui inspirait rien de bien. Elle gratifia finalement le prisonnier de son regard d'océan. C'est à ce moment qu'elle échappa son sac. Elle figea. Son âme se fendit en deux, avant d'éclater en mille morceaux, la meurtrissant de l'intérieur. Rick... C'était lui qu'elle devait intéroger. Non... Elle ne le pouvait pas. Sa lèvre inférieure se mit à trembler et ses yeux s'humectèrent. Alexis... Que savait-il? S'il savait tout, les deux amoureux étaient en danger. Elle déglutit difficilement. Quelle carte devait-elle jouer? La franchise? Le mensonge? Devait-elle faire semblant de ne pas le connaitre? Si Rick faisait un faux pas, son mensonge lui couterait. Elle tenta de se calmer mais ne pouvait détacher son regard de son amour. Elle s'adressa à Alexis, la voix légèrement tremblante, les yeux sur Rick.

"C'est... C'est lui qu'on doit intérroger?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexis Kane
~The Reaper is always just a step behind me...~
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 31
Date d'inscription : 21/11/2008

Feuille de personnage
Age: 30
Pouvoir:
Travail: Membre du gouvernement

MessageSujet: Re: Amusons-nous un peu... (PV Rick et Sky)   Mer 18 Mar - 5:04

L'antre gouvernementale, la forteresse imposante qui se camouflait au travers d'un grand tissus de mensonges supposés rassurer l'humanité. Si seulement les plus grands protecteurs de la race humaine savait tout ce qui s'y tramait, l'organisation serait en péril. Mais heureusement, ce n'était pas le cas, étant donné que le coté politique de la chose leur conférait une pouvoir immense et une suprématie redoutable. Ici, dans ses murs, Alexis Kane était le roi, le sommet de l'évolution dans toute sa splendeur. Il avait une nouvelle opportunité de faire part de son talent, cette fois-ci en compagnie de Rick et de sa "collègue" Sky. Le ténébreux se souvient toujours de l'affrontement à l'OWI il y a quelques années, il savait donc que mr. Baneson était un véritable coffre-fort. Il manquait la combinaison pour l'ouvrir mais il suffirait de forcer la poignée un peu pour faire sauter la porte. Et ça commençait ici, avec cet interrogatoire surement très "brusque" et direct...

À l'arrivée de Sky, l'homme du gouvernement souriait de son plus grand machiavélisme. Il savait que cette situation était une pointe de fer dans le cœur de la jeune femme, il était en position de force vis-à-vis le couple. Avait-il seulement les moyens pour faire parler le condamné? Sans problèmes se disait-il. Confiance et assurance en ses propres ressources était une clé essentielle qui déverrouillerait la serrure vers la réussite. Sa stature était solide et inébranlable, il serait presque impossible de le faire tomber de son élevé piédestal. À la question de Sky, Alexis resta silencieux. Il respirait l'air de supériorité qui transpirait se sa propre peau, c'était un parfum exotique et exquis pour les sens. Marchant lentement vers Rick, il resta à une bonne distance avant de se retourner vers son agent pour lui répondre dans le plus grand calme qu'on pouvait lui connaître. Ça rendait surement le mythe du personnage encore plus obscur et terrifiant...


" S'il est attaché après une chaise, ce n'est pas pour lui faire déguster des petits gâteaux. C'est en effet lui la victime de notre décadence mondiale, il subira les effets pervers de nos efforts. C'est d'un malheur indescriptible voyez-vous, le potentiel qu'il avait était bien trop grand pour être ignoré. Du coup, c'est pourquoi j'ai du le neutraliser et le réduire à l'état le plus piètre qu'un humain puisse atteindre. C'est un spectacle fascinant qui nous attend, mademoiselle Bane et tu n'es pas ici pour participer mais bien pour observer et analyser ce qui s'y déroule. Peut-être que ça te servira de leçon quant à cet échec lamentable qu'est ce profil sans saveur! Tu es capable de bien plus, je le sais et toi aussi alors ne joue pas à ce jeu de cachoteries avec moi, tu finira toujours par perdre la manche. "

Visiblement, il fulminait de colère et avait une grande difficulté à composer avec l'erreur médiocre qu'avait commise son agent. Ça ne devait pas arrivé mais il semble que le loup s'en est fait passé une bonne. Toutefois, on devait redouter sa prochaine morsure, parce que ça ferait mal, très mal. Dévisageant Sky dans le plus lourd des silences, Alexis finit par diriger l'attention de ses intérêts vers son captif. De charmantes retrouvailles pour les deux hommes...

" Bienvenu dans mes pattes, mr. Baneson, quelle joie!Mon esprit ne peut pas assimiler la réalité sans se poser l'interrogation: pourquoi? Pourquoi es-tu encore affilié à l'OWI? Tu penses peut-être pouvoir changer le visage du monde qui sombre dans le désespoir? Allons donc, tu devrais laisser ce travail herculéen à la troupe qui se destine à accomplir les besoins de l'évolution. Le jeu devient dangereux, tu as fait un pas de trop, le franchissement d'un point de non-retour est devenu scellé dans le grand livre. Aujourd'hui, l'issue me favorise. Ce sera une victoire, au présent, dans mon royaume, sur MON territoire. "

Au travers de ses paroles, si on y portait une attention particulière, il était facile de déceler le parler qu'utilisait Alexis dans son jeune temps, à l'époque de Pinehearst. Les souvenirs surgissaient un à un dans son esprit tel un volcan en éruption qui projetait sa lave dans tous les sens. Cette fois-ci, ça se passerait autrement. Personne ne pouvait neutraliser la puissance du noir, personne ne pouvait résister à la furie de la nuit éternelle. Debout devant sa proie, Alexis serra le poing, faisant ressortir ses vaisseaux sanguins avec insistance. Puis soudainement, sans lancer aucuns avertissements, il décrocha une rapide droite directement sur le coté gauche du visage de Rick. Ce dernier cracha un peu de sang suite à cette violente offensive. Et ce n'était que le début selon mr. Kane.

" Tu aimerais te faire brûler l'essentiel de la vie jusqu'à la profondeur de ton âme? Le cadeau du prélude de la mort, ça annoncerait l'épilogue de ton existence avec un éclatement passionnel des plus répugnants! Tu dois savoir ce que c'est la passion humaine, n'est-ce pas? Nager en plein bonheur avec l'être aimé, ce n'est pas trop de faux espoirs lâchement créés pour chasser les désillusions des mensonges? Ne me faites pas rire, c'est d'un ridicule désespérant... "

Se reculant, gardant une certaine distance par précaution, il croisa les mains derrière lui et admira le tout avec patience. Son calme légendaire l'habitait de nouveau, il était redevenu neutre et sans émotions. Il devait jouer cette carte, sans quoi le déroulement pourrait être saccadé...

" Vous savez que la meilleure façon de prédire le futur, c'est de l'inventer? C'est exactement à cette activité occulte que s'adonne la représentation du gouvernement. La curiosité amène toujours son lot de découvertes et c'est pourquoi nous sommes ici, en ce jour, pour traduire l'histoire dans nos mots. Alors je me demande, Rick, qu'est-ce qui se passe avec l'OWI? Où en est t'elle rendue? Et les acteurs importants, reste t'il quelqu'un qui mérite considération? Il ne faut surtout pas avoir peur d'en dévoiler mon cher, ici, tout restera dans la confidentialité la plus totale. Parole gouvernementale. "

L'homme politique jeta un rapide coup d'oeil à Sky, lui laissant un signe que finalement, elle ferait partie de ce grand cirque. Elle ne serait pas épargnée, elle souffrirait à sa façon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amusons-nous un peu... (PV Rick et Sky)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amusons-nous un peu... (PV Rick et Sky)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce soir, amusons nous - Solal & Edonis
» Kiyoshi Teppei - Amusons-nous ! [U.C]
» Cours de potions n°3 : Amusons-nous avec les animaux !
» Amusons-nous Mushu [Musu]
» ce que nous faisons : les sauts en image

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes - Continuum :: Autres Parties du Monde :: "Gouvernement"-
Sauter vers: