Hunting is Coming
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Devant un kiosque ( Sky )

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabrielle Stanton
I'm a wild child, come and love me I want you
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 28
Date d'inscription : 16/12/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Pouvoir:
Travail: Chanteuse-Guitariste, elle poursuit des études en photographie

MessageSujet: Devant un kiosque ( Sky )   Dim 4 Jan - 7:10

Qu'était-elle devenue depuis toute ses années ? Il était difficile à dire si elle avait sérieusement changer. Oh bien sur...Gabrielle c'était très certainement assagis mais à l'époque de ses 13 ans, elle avait fait énormément de dégâts et de victime et pour être parfaitement franche, elle ne regrettait rien...Si c'était à refaire, elle le referait. La demoiselle possédait aujourd'hui une vie d'adolescente parfaitement normal, à l'unique différence près c'est que la demoiselle n'avait ni famille, ni logement...Elle c'était déjà vu dormir dans des centres ou des internat mais ce genre de lieu ne lui plaisait guère, elle avait besoin d'un endroit bien à elle, un lieu dans lequel elle pourrait se sentir vraiment bien.
Devant un kiosque à journaux, l'adolescente observait les différent magasin d'annonce immobilière, elle en acheta deux, donnant l'argent à l'homme...Celui-ci l'observa bizarrement et pour cause, lorsqu'on observait la demoiselle on avait pas forcement confiance. Sa jupe noir au milieu de dentelle semblait légèrement bouffi et arrondie, ses bas rayés rouge et noir laissait voir la silhouette de jambe fine et longue. La fine taille de la demoiselle était entourée d'une ceinture sur lesquelles cinq chaine faisait le tour en boucle, les deux bouts de chaque chaîne étant attaché à la ceinture...Leur arrondit tombant lourdement sur la jupe noir au milieu de dentelle. La jupe retombait légèrement au dessus du genou et pour dessus, la jeune fille arborait une chemise blanche et noir rayé, verticale, de fine rayure, le col parfaitement fermé, par dessus cela...Un bustier, tout aussi noir que la jupe...Quatre bretelle se laissant voir légèrement, des bretelles à l'origine présente pour pouvoir attacher des bas.

La jeune fille remercia brièvement le vendeur avant d'aller s'asseoir juste en face sur un banc, le banc était à l'origine présent pour les utilisateur de bus...Gabrielle l'utilisait pour pouvoir observer les différentes annonces. Posant son sac d'affaire sur le côté, elle s'installa donc sur le banc, ouvrant une première revue...Que pouvait-elle faire d'autre ? Elle devait à tout pris trouver un logement.
Feuilletant les pages de celle-ci, elle fini par relevé la tête vers le kiosque en face, observant de loin la une des journées...Gabrielle avait un mauvais présentiment...L'impression que bientôt, quelque chose de grave pourrait arriver.

Elle esquissa un sourire, une légère douleur au coeur venant la pincé en repensant à Joe...Son plus grand ami, un homme qui avait été l'unique ami et peut-être même l'unique amour de Gabrielle. Une sorte de complexe d'oedipe...Qu'était-il devenu ? Même Gabrielle l'ignorait à vrai dire, elle espérait chaque jour qu'il réapparaisse dans les journaux, qu'une explosion nucléaire inexpliqué soit détecté quelque part...Elle s'ennuyait réellement s'en lui pour dire vrai. Ses seuls instants de pure extase était lorsqu'elle jouait sur scène...

Un léger soupire se fit entendre, déposant à nouveau ses iris sur le magasin de logement...Regardant ce qu'il y avait de moins cher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sky Bane
.:Would you mind if I kill you:.
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 32
Date d'inscription : 03/12/2008

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Pouvoir:
Travail: Profileure pour le Gouvernement

MessageSujet: Re: Devant un kiosque ( Sky )   Mar 6 Jan - 6:43

La montre qui avait été réglée la veille sonna. Il était encore tôt et Sky voulait dormir. La tête toujours posé sur le corps de son amour, la pauvre soupira. Elle songeait sérieusement à détruire les matins. Moment cruel de la journée... Ironiquement, c'est le moment ou l'ont dort le mieux, ou l'ont est le plus fatigué et ou l'ont doit toujours se lever. De plus, le matin à cette agaçante habileté à nous faire sentir coupable. Lorsqu'on décide de rester au lit, le matin, sournoisement, réussis à faire pénétrer dans la chambre un rayon de soleil qui nous arrive en plein dans les yeux. Plus le choix, on doit se lever pour ajuster le rideau. Le matin, pour être bien certain de nous réveiller, nous attend avec un beau plancher froid. S'il se sent plus mesquin, il peut même aller jusqu'à placer sous nos pas, une brosse à cheveux. Cruel matin...

Ayant décidé de ne pas se faire attaquer par ce matin des plus méchants, la brune n'eut d'autre choix que de se lever. Rick dormait encore. Bon, il faut dire qu'il n'avait pas besoin de se lever lui alors il avait toutes les raisons du monde de ne pas le faire. Après une douche rapide, la jeune femme se prépara le plus silencieusement possible. Elle laissa un petit mot sur la table disant qu'elle l'appelerait dans la journée. Finalement, elle quitta le loft avec beaucoup de travail à faire.

Il faisait beau, le soleil brillait et la chaleur était agréable. La profileure décida d'aller remplir son rapport sur une terasse, dégustant un bon café. Elle était heureuse ce matin-là. Un nouvel emploi, les retrouvailles avec son amoureux, un beau soleil. Que demander de mieux. Malheureusement pour elle, la plupart des gens avait eu la même idée. Du coup, la terasse ou elle voulait prendre son café était bondée. Rien ne pouvait gâcher sa journée.

Sky entra tout de même dans le café et commenda pour emporter. Elle irait dans le parc. La brune sortit avec sa commande. Elle marcha un peu et trouva un banc qui semblait à moitié libre. À moitié, oui, car une adolescente y lisait déjà son journal. Qu'importait... Elle s'approcha et s'adressa direstement à elle.

"Excuse-moi... Est-ce que la place est libre? Ça te dérenge si je m'assoie?"

La femme prit donc place. Curieuse, comme toujours, elle jeta un bref coup d'oeil au journal. L'adolescente semblait absorbée par les annonces de logement. Probablement qu'elle comptait partir de chez ses parents bientôt. Les beaux apartements sont si difficiles à trouver à New-York. Celui de Sky était grand et bien situé. Mais, si tout se passait bien, elle n'en aurait plus besoin sous peu. Elle posa à nouveau son regard sur la jeune fille qu'elle ne reconnaissait pas du tout.

"Tu cherche un appartement? Tu me semble jeune pour partir de chez toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Stanton
I'm a wild child, come and love me I want you
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 28
Date d'inscription : 16/12/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Pouvoir:
Travail: Chanteuse-Guitariste, elle poursuit des études en photographie

MessageSujet: Re: Devant un kiosque ( Sky )   Mar 6 Jan - 13:30

Absorber par les petites annonces, Gabrielle ne voyait là rien de bien intéressant...Soit c'était beaucoup trop cher pour ses moyens de chanteuse guitariste dans divers café, soit c'était beaucoup trop loin pour qu'elle puisse poursuivre ses études. Elle soupira presque exaspérer de voir un tel prix pour certain logement. Elle aurait presque espérer que New York explose une nouvelle fois, au moins, le loyer baisserait un bon coup et elle pourrait trouver un toit ou dormir...Elle ne pouvait décemment pas continuer à faire le tour des petits auberges ou de ses ''ami(e)s''. Ô bien sur, elle c'était retenue à plusieurs reprise de ne pas tuer une famille entière pour pouvoir profiter quelques jours de leur habitation mais elle savait qu'elle n'avait plus 13 ans et par conséquent, elle avait apprit que ce genre de chose n'était pas une si bonne idée que cela...C'était comme laisser de la mie de pain sur un chemin tout tracé jusqu'à elle.
Elle devait à présent faire attention et réprimée ses pulsions meurtrières qui vont croissante avec son ennuis. Ses yeux posées sur le magasine, elle n'avait pas pu se rendre compte qu'une jeune femme l'approchait, jusqu'à ce que celle-ci se poste devant elle, lui cachant les rayons du soleil pour lui demander si elle pouvait elle s'asseoir.

Sans même regarder la demoiselle à vrai dire, elle acquiesça, laissant échapper un bref « oui oui » continuant à feuilleté ce magasine qui commençait nettement à l'énerver...La vie d'adulte...Elle ne supportait pas cela et se retrouvait à présent projetée dans ce genre de vie pleine de responsabilité avant l'âge de pouvoir s'acheter de l'alcool légalement ou un paquet de cigarette. Elle soupira une nouvelle fois. Plusieurs pages se tournèrent avant que Sky ne lui fasse une remarque sur sa lecture.


"Tu cherche un appartement? Tu me semble jeune pour partir de chez toi."

Soudain, comme une pièce tombant dans une tirelire, cette voix réveilla des souvenirs dans l'esprit de l'adolescente. Elle tourna la tête vers la jeune femme qui se trouvait à côté d'elle, un sourire plus que malicieux se dessinant sur son visage. Apparemment, seul Gabrielle semblait se souvenir de Sky, la jeune femme, elle, semblait pas du tout reconnaître la petite fille qu'elle avait eu le ''plaisir'' de voir en compagnie de Joe il y a de sa plusieurs années aujourd'hui.
Il était cependant normal que la Symphony ne reconnaisse pas la demoiselle, celle-ci avait ses cheveux beaucoup plus foncé, sauvagement couper, lui donnant cet air excentrique, elle avait grandit aussi et gagné en forme féminine, ses courbes c'était formée, laissant voir la silhouette d'une futur jeune femme...Seule ce sourire qui arborait les lèvres de la jeune fille n'avait pas sérieusement changer...Mais s'en souviendrait-elle ? Gabrielle s'apprêtait à l'y aider...


« Pour partir de chez soi, il faudrait déjà en avoir un... »

Lui répondit-elle, calmement, sans aucun méchanceté dans la voix mais sans aucune sympathie non plus. Elle esquissa un bref sourire à nouveau, ferma son magasin et le posé à côté d'elle.

« Le monde est tout petit Symphony... »

Inclinant doucement la tête, Gabrielle leva doucement sa main droite, ses doigts étant repliée dans sa main à l'exception de son index qui pointait le ciel. C'est alors que du bout de l'index on put observer sortir de sa peau trois minces fils légèrement brillant. Il était certes pas prudent aujourd'hui de montrer ouvertement ses pouvoirs mais Gaby n'était pas entièrement idiote ou folle, ce petit centimètre de trois fils n'allait pas attiré l'attention, seule Sky se trouvait très proche pouvait les observer.

« Je pensais avoir laisser un souvenir beaucoup plus marquant »

Tirant malicieusement la langue, les fils disparurent aussitôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sky Bane
.:Would you mind if I kill you:.
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 32
Date d'inscription : 03/12/2008

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Pouvoir:
Travail: Profileure pour le Gouvernement

MessageSujet: Re: Devant un kiosque ( Sky )   Dim 25 Jan - 21:53

[Voila... Désolé pour le retard.]

Le soleil brillait haut dans le ciel.C'était une belle journée pour être à l'extérieur. Il ne faisait pas froid, pas une signe annonciateur de pluie venait gâcher ce ciel si beau, si bleu. C'est pourquoi la jeune femme avait décidé de remplir son rapport au grand air. C'est qu'elle détestait se sentir enfermée. Se disant surement qu'un jour, quelqu'un remonterai jusqu'à elle et l'enfermerait pour les meurtres qu'elle avait commis. Elle entendait donc profiter pleinement de sa liberté.

Sky avait commenté la lecture de la jeune fille assise près d'elle. Apparemment, elle cherchait un appartement. Elle paraissait bien jeune pour partir de chez ses parent et la brune lui en fit part. La réponse de l'adolescente la laissa perplexe. Elle n'avait pas de chez-soi. Intriguée, elle tourna son visage vers celui de la jeune fille. Celui-ci éveilla un souvenir en elle, faible, mais présent. Serait-elle la fille de l'aérokinésiste qu'elle avait fait tué, pour avoir fait écraser l'avion dans lequel se trouvait son ex-mari, le tout, tuant 95 autres personnes?

Quand l'adolescente prononça son nom, pas Sky, mais Symphony, la femme sursauta. Alors c'était une personne qui la connaissait de sa vie d'avant. La jeune fille leva une main et des fils sortirent de ses doigts. Gabrielle... Sky ouvrit de grands yeux. Alors elle était toujours à New-York. Après les meurtre et toute la destruction donc elle avait été complice, elle était resté dans la ville. Il est vrai que la justice est beaucoup plus clémente pour les enfants. Mais aujourd'hui, la justice avait beaucoup changée.

"Gabrielle... C'est bien toi? Mais c'est fou ce que tu as grandie. Tu es devenue une très jolie jeune femme."

L'agent Bane restait perplexe sur la façon dont elle devait réagir à cette rencontre. Devait-elle informer immédiatement le gouvernement qu'une criminelle dangereuse se promenait librement dans les rues de New-York? Il lui semblait être la meilleure chose à faire. Mais en bonne profileure qu'elle était, elle se devait de prendre le plus de renseignement possible, afin de trouver la meilleure façon de l'appréhander.

"Qu'est-ce que tu fais ici toute seule? Joe n'est pas avec toi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Stanton
I'm a wild child, come and love me I want you
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 28
Date d'inscription : 16/12/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Pouvoir:
Travail: Chanteuse-Guitariste, elle poursuit des études en photographie

MessageSujet: Re: Devant un kiosque ( Sky )   Jeu 26 Mar - 22:03

Si Gabrielle l'aurait su...Elle ne lui aurait très certainement pas adresser la parole...Du moins...Elle le pensait...D'une certaine manière, depuis que Joe semblait avoir disparue de sa vie, la petite Stanton avait quelque peu du mal à profiter de celle-ci comme il se doit...Rien ne la marquait, rien ne la touchait vraiment...Elle vivait cette vie d'adolescente en pleurant chaque soir la disparition de son meilleur ami...De l'unique père qu'elle ai pu avoir...Savait-il combien il lui manquait.

Alors qu'elle était persuader qu'elle pouvait le reconnaître entre mille, Gabrielle c'était souvent demander si lui, aurait pu la reconnaitre après tant de temps séparé. La raison de cette séparation ? Gabrielle, elle-même l'ignorait...Ou souhaitait peut-être l'oublier...Personne n'avait la réponse. Alors qu'elle venait de titiller les souvenirs de la demoiselle qui était à ses côtés...Gabrielle souriait intérieurement...Attendant patiemment qu'elle se souvienne...Ses fils dansant au dessus de ses doigts pour l'aider à se rappeler avant de les faires disparaitre.

"Gabrielle... C'est bien toi? Mais c'est fou ce que tu as grandie. Tu es devenue une très jolie jeune femme."

Ce genre de discours avec l'art de l'énerver à vrai dire...Ce que tu as grandie...Ce que tu es devenue jolie...Symphonie était-elle réellement intéresser par les centimètres qu'elle avait prit, la poitrine qui c'était formée et son jolie minois maquillé ? Sincèrement...Gabrielle en doutait...Ce genre de politesse, elle les avait toujours détester...Hier c'était « mais qu'est-ce qu'elle est mignonne » et aujourd'hui c'était « tu es devenue une très jolie jeune femme »...Foutaise...Hypocrisie...Personne ne s'intéressait à elle...


"Qu'est-ce que tu fais ici toute seule? Joe n'est pas avec toi?"

Hum...Cette question...Elle ne l'aimait pas du tout. Qu'est-ce que le sort de Joe venait faire ici ? Certes, elle était toujours coltinée avec lui lorsqu'elle était enfant, certes, aujourd'hui son absence la torturait plus que tout au monde...Mais...Comment quelqu'un qui avait eu si peur de lui lors de leur première rencontre, pouvait soudainement...Se demander où il pouvait être...
Fixant la jeune femme un moment, elle fini par lui montrer le journal des petites annonces immobilière...


« Je cherche un logement...Ca se voit non ? »

Rouvrant le journal en question, elle observait à nouveau les annonces...

« Joe ne sera pas toujours là pour moi... »

Combien de fois c'était-elle répété cette phrase pour se donner une raison de se lever chaque matin ? Au bout de quelque minute à feuilleté le journal, elle le fermait...Une étrange impression lui venait à l'esprit...Non loin de Sky et l'ancienne enfant...Un homme...

« Levons nous...Nous allons marcher... »

Cela ressemblait plus à un ordre qu'à une proposition polie...Se levant, elle n'attendait pas la réponse de Sky, prenant la route vers le parc...Elle suivait les petits chemins, discutant de temps en temps avec la jeune femme.

« Je fais des études en photographie maintenant...Et accessoirement...J'ai formé un groupe... »

Alors qu'elles se retrouvaient seule...Gabrielle s'arrêta...Et se retourna...L'homme en question était non loin...En face à face...Il regarda Sky, comme si elle ne lui était pas inconnue...

« J'en ai marre de me faire suivre... »

En effet, cela faisait plusieurs jours déjà qu'elle était suivit, c'était la raison pour laquelle elle utilisait rarement ses pouvoirs...Ni une...Ni deux...Les mains de la demoiselle se tendirent vers l'homme, les fils, plus rapide et surtout beaucoup plus nombreux se dirigeaient vers l'homme...Le transperçant habillement comme de fin couteau, presque invisible, seul leur lueur argenté dénonçait leur présence...Le petit sourire de Gabrielle...En entendant l'homme souffrir...

« Un...Deux...Trois...Soleil... »

Son rire éclata, ce même rire...Cette même lueur dans le fond de ses yeux...

« Tu as bouger... »

Levant les mains vers le ciel, les fils déchiquetèrent littéralement l'homme...Un véritable bain de sang à l'abris de tout témoin...Seul Sky était présente...

« Per...Du... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sky Bane
.:Would you mind if I kill you:.
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 32
Date d'inscription : 03/12/2008

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Pouvoir:
Travail: Profileure pour le Gouvernement

MessageSujet: Re: Devant un kiosque ( Sky )   Sam 4 Avr - 7:09

Décidément, Sky Bane ne pourrait pas terminer son profil ce matin-là. Tout en parlant à la jeune femme qui siégeait près d’elle, Sky tentait de poursuivre son rapport. Elle couchait des mots sur la feuille de papier d’une écriture fine et toute en rondeurs, encrée de bleu. Chaque mot qu’elle écrivait la faisait hésiter. Elle ne voulait pas que le document permette de l’identifier à Rick. Elle ne voulait pas non plus qu’il cautionne sa capture. Elle devait faire attention à tous les mots qu’elle notait. Elle posa donc à l’adolescente une question de routine quand on la connaissait bien. « Que faisait-elle seule, mais surtout, où est Joe? » C’est vrai, la petite Gabrielle ne le quittait jamais normalement. Ce fut donc dans une optique de conversation de courtoisie que la brune posa la question. La réponse se fit quelque peu attendre. Finalement, la voix en quête de maturité de la jeune fille se fit entendre dans une remarque sarcastique. Elle cherchait un logement. Sky leva les yeux de son rapport pour poser son regard sur Gabrielle.

« Merci, je ne suis pas aveugle… »

Le reste de la réponse sembla plus étrange. Sa petite voix venait de loin. Elle venait d’un passé heureux et d’un présent douloureux, mélancolique. L’adolescente lui affirma que Joe ne serait pas toujours là pour elle. La phrase semblait étrange, comme fausse. Les sens aiguisés de la profileure lui sommaient que quelque chose n’allait pas. Lentement, elle referma son dossier et le rangea dans son sac.

« Mais il a toujours été là pour toi… Quelque chose a changé dernièrement? »

Sky posa son regard d’océan sur la petite Gabrielle. Celle-ci semblait absorbée par le contenue du journal. Les petites annonces étaient-elles à ce point intéressantes? La pauvre petite semblait perdue dans ses sombres pensées. Il était vrai que mademoiselle Bane n’avait que tout récemment réintégré la belle grande ville de New York. Elle n’était donc plus à l’affût des derniers évènements. Définitivement, il devait s’être passé quelque chose avec Joe.

Soudainement, Gabrielle lui ordonna, chaleureusement mais ça reste un ordre quand même, de se lever et d’aller marcher. Curieuse d’en savoir plus sur cette histoire, la brune se leva pour marcher avec la jeune fille. Elle avait grandi, elle avait changé. Sky observait ces changements d’un œil averti, tentant de percer la carapace de la jeune fille, cherchant les failles et les détails de tout son être pouvant la trahir. Autrefois, avec Joe Kenter, ils formaient un duo explosif et meurtrier, voir macabre. Quel tableau des plus morbide, un clown à l’allure glauque et une fillette aux airs innocents répandant la mort autour d’eux. Pour un peu, la jeune femme aurait eu de bonnes raisons de ne pas suivre Gabrielle. Pourtant, elle marchait à ses côtés, faisant mine de s’intéresser au paysage.

Gabrielle rompit le silence la première. Elle informa l’évoluée de ses études et passions. Études en photographie et groupe de musique… L’adolescente avait vraiment développé son côté artistique. L’esprit de profilage de l’agent Bane se mit en marche rapidement, déformation professionnelle. L’art étant une forme d’échappatoire à la réalité, il était évident pour la femme que la jeune mutante fuyait quelque chose qu’elle ne pouvait accepter. Son côté rationnel avait été mis à l’écart ce qui lui permettait de répéter les mêmes patterns que naguère sans s’en sentir dépassée. Sa mine était triste, comme blasée. Elle s’ennuyait. Elle ne s’amusait pas autant qu’avant.

Quand finalement, l’adolescente décida de mettre fin à leur promenade, elle se retourna vivement, faisant face à un homme qui, sans aucun doute, avait du les suivre. L’homme en question, costumé d’un complet cravate n’était vraisemblablement pas dans ce parc pour profiter du soleil. Vive comme l’éclair, Gabrielle tendit ses mains vers le traqueur et, comme elle s’y attendait pour l’avoir déjà vu faire avant, des fils sortirent de ses doigts. La femme leva un sourcil, impressionnée. Les fils semblaient plus nombreux et plus long. Elle ne sourcilla pas en voyant le pauvre homme se faire déchiqueter. Il n’était qu’au mauvais endroit au mauvais moment. Sky était plus concentré par l’air de la jeune fille, son sourire, ses yeux qui pétillaient, les mots qu’elle prononçait comme un jeu qu’on est las de jouer mais qu’on arrive difficilement à s’empêcher. Le sang gicla et l’homme s’effondra sur le sol, inerte. Sky observa un moment puis, elle reposa ses yeux d’océan sur la fille.


« Wow… Tu t’es grandement améliorée… »

Puis, comme pour vérifier une hypothèse qu’elle avait, la profileure rajouta un commentaire.

« Joe doit vraiment être fier de toi. D’ailleurs, je l’ai revu hier. Lui aussi il a changé… »

Foutaise! Où aurait-elle bien pu avoir vu Joe? L’évoluée tentait seulement de vérifier si son doute était fondé. Elle croyait de plus en plus que Gabrielle ne voyait plus Joe. De par ses expressions faciales, son humeur, ses mots. Elle posa ses yeux sur la jeune fille, attendant une réaction qui pourrait confirmer ses doutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Stanton
I'm a wild child, come and love me I want you
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 28
Date d'inscription : 16/12/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Pouvoir:
Travail: Chanteuse-Guitariste, elle poursuit des études en photographie

MessageSujet: Re: Devant un kiosque ( Sky )   Sam 4 Avr - 16:33

( Roh Sky...C'est cruelle la fin ! Mais j'adore ta réponse ♥️ )

Si quelque chose avait changé dernièrement...Seule Gabrielle et Joe savait ce qui c'était passé, savait pertinemment comment tout c'était réellement déroulé...Mais c'était des souvenirs que Gabrielle s'efforçait chaque jour à oublier, absolument. Des images qu'elle s'efforçait à ne plus jamais observer ou voir de sa vie. Même si cela hantait à chaque instant ses rêves. Cette vie qu'elle avait du changer, cette vie qu'elle ne voulait pas. Las de son existence...Gabrielle aurait très volontiers quitter la vie. Se donner la mort...Cela aurait été tellement plus simple...Mais...Une partie d'elle lui interdisait ce geste funeste. Ses parents l'avait abandonnés ainsi...Etait-elle aussi lâche qu'eux ? Non...
Mais surtout...Au fond d'elle...Une lueur...Presque éteinte...Espérait revoir l'homme qui avait conquit son coeur de petite fille...Tout les soirs, elle rêvait de lui, tout les soirs, elle pleurait cet homme qui l'avait lui aussi abandonné. Elle espérait de toute son âme...De tout son coeur...Qu'un jour...Elle pourrait le revoir...


« Il sait rien passé...Rien du tout... »

Pourquoi devrait-elle avouer que Joe était être humain comme tout les autres ? Et que...Comme tout les autres, il avait abandonné Gabrielle. Certes...Les circonstances avaient été tellement différente...Mais au bout du compte, n'était-ce pas pareil ? Elle se retrouvait seule, dans cette ville...Seule...A devoir survivre.
Bien sur, elle aurait pu perpétré l'art et l'apprentissage que Joe avait eu sur elle mais...Ce n'était pas aussi amusant sans Joe...


« J'ai juste...Grandit... »

C'était une manière de voir les choses en effet. Gabrielle avait grandit et par conséquent elle n'avait plus besoin de quelqu'un pour s'occuper d'elle. Cependant...On pouvait aisément entendre à sa voix qu'elle n'en croyait pas un mot. Oui, elle avait grandit d'un point de vue physique mais elle n'était pas plus différente qu'il y a quatre ans...Elle était toujours la même...Cette gamine qui ne veut plus jamais être seule...Cette enfant...Qui a horreur de l'ennuie.

En tant qu'adolescente, c'était devenue une fille extrêmement provocatrice, sa dernière exposition photo l'avait démontré d'ailleurs. Elle avait mis en scène différente manière de mourir. La mort avait été le thème, tous c'était amusé à photographier en long et en large les cimetières...Gabrielle, elle...Avait photographier la mort dans toute sa splendeur. Des trucages intenses et réaliste...Une gamine empalé sur une simple barrière en bois de jardin, le visage d'un enfant en gros plan avec derrière le corps inerte d'une personne dans un lit, un corps déboité sous les roues d'une voiture, celui d'une femme noyé dans l'eau, ses cheveux ondulant autour d'elle, un corps dans le genre d'énorme frigo, une jeune femme sous l'énorme porte d'un garage, ses côtes écrasé par celle-ci...Une flaque de sang autour d'elle...Une autre photo représentait une jeune fille dont la gorge avait été embrocher par une fourche...Une fille ligoté et battu à mort...Un corps dissimulé dans le coffre d'une voiture...Un autre sur le point d'être enfermer dans ses sacs de mort...Le plus trash représentait celui d'une gamine sous une tondeuse de pelouse, ses tripes gisant à ses côtés. Le suicide avec un abus conséquent de médicament, la bouche de la victime pleine de gélule. Celle d'une femme visible égorgée à la scie circulaire, l'arme à ses côtés. Un autre corps déboité,en bas d'un escalier. Une pendue et un mot accroché autour de son cou...

Choquante et provocatrice...C'était ainsi qu'elle évolua dans l'art de la photographie...Cette exposition morbide lui avait malgré tout valu la note maximal pour son audace et son réalisme...Et même si cette note aurait plu à n'importe quel personne...Oui...L'art était une manière pour Gabrielle de pouvoir extériorisé tous ce qu'elle avait à l'intérieur d'elle. D'ailleurs, ce classeur qu'elle tenait dans ses bras et que personne n'avait pu remarquer avant que les deux jeunes femmes ne se lèvent et ne marchent ne contenaient-ils pas l'oeuvre de Gabrielle dans toute sa splendeur ? Marchant...Le classeur dans ses bras...Elle parlait de ses études...Comme si de rien était...

Le classeur tombe au sol, Gabrielle se retourne alors que des photos quitter leur enveloppe pour s'envoler non loin de la jeune femme qui accompagnait Gabrielle. Ses doigts dansant, similaire à ceux d'un pianiste, il lui avait fallut que très peu de temps pour laisser ses fils s'occuper du corps de l'intrus. Un collègue de Sky ? Oui...Mais seule celle-ci pouvait le savoir...
Le pouvoir de Gabrielle c'était depuis très longtemps améliorer d'un file par doigt, elle pouvait aujourd'hui en créer une infinité...Du moins...Paraissait-il...Ils possédaient cependant la même longueur, dix mètres...Le corps de l'homme gisant sur le sol, découpé, démembré, la flaque de sang venant rendre le sol mou...Et presque boueux...Si elle c'était améliorée ? C'était une appréciation peu objective pensa Gabrielle qui se tourna vers la jeune femme pour récupérer son classeur et les photo qui c'était glisser sur le sol. Les remettant en place dans le classeur. Accroupit sur le sol, au pied de la jeune femme...Celle-ci eu une parole qu'elle aurait du retenir...


« Joe doit vraiment être fier de toi. D’ailleurs, je l’ai revu hier. Lui aussi il a changé… »

C'était impossible...Si Joe était ici, il se serait empressé de venir la voir...Dans une coups de colère et de crise, elle attrapa la cheville de Sky et tira d'un coup sec dessus...Faisant chuter la corps de la jeune femme sur le sol.
Elle se leva, passant à côté du corps de Sky, le longeant avec un sourire qui ne présageait rien de bon. Elle fixait la belle dans les yeux...


« C'est impossible... »

Les larmes qui naissaient au coin de l'oeil de Gabrielle prouvait que les paroles de la jeune femme l'avait blessé intérieurement.

« IMPOSSIBLE ! »

Hurla-t-elle à cette femme avant de s'accroupir non loin de sa tête.

« Tu ne sais...Même pas...Où il se trouve... »

Et dans un geste de provocation, elle mima un bonhomme marchant sur sa nuque à l'aide de ses deux doigts...Son index et son majeur se baladant sur la nuque de Sky. Ce que la petite fille ignorait...C'est qu'elle s'attaquait certainement à un plus gros poisson qu'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sky Bane
.:Would you mind if I kill you:.
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 32
Date d'inscription : 03/12/2008

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Pouvoir:
Travail: Profileure pour le Gouvernement

MessageSujet: Re: Devant un kiosque ( Sky )   Mer 15 Avr - 4:35

Le meurtre qui venait tout juste d’être perpétré était grandiose. Au contraire de son patron, le très sombre Alexis Kane, Sky Bane n’avait que faire de l’art de la mort. La rue n’était autre qu’une rue, pas une toile blanche et vierge attendant qu’une âme généreuse lui donne vie en la tachant de rouge. Non, Sky n’observait pas les minces coulées de sang qui se répandaient tel un virus, fruit de l’artistique jeune fille. Elle n’observait pas les plaies qui déchiraient les chairs de l’homme, stigmates qu’il emporterait dans sa dernière demeure. Elle savait que ce meurtre aurait plu au ténébreux. La petite phrase assassine que Gabrielle avait prononcé avant de découper l’être en morceau. Il aimait bien ce genre de phrase qui démontrait que, pour la jeune fille, tout ceci n’était qu’un jeu. La mort n’est qu’un jeu. Tout comme la vie…

Mais l’agent Bane n’avait rien vu de tout cela. Elle n’avait vu que la technique. La facilité et la rapidité avec laquelle l’adolescente avait tué. Elle avait vu et calculé, elle avait observé avec rationalisme. La longueur des fils, leur nombre, leur densité, la vitesse à laquelle elle pouvait les créer. Elle était dangereuse et elle ne pouvait se balader ainsi en liberté. Les fils qu’elle générait pouvaient tuer plusieurs personnes en même temps. Le ravage qu’elle pouvait causer dans une foule n’était pas négligeable. Cela, c’était sans compter son protecteur, Joe Kenter. Cet homme pouvait faire exploser une ville à lui seul. Il devait être capturé et Gabrielle allait servir d’appas.

Sky tenta une première approche. Elle mentionna le nom de Joe une première fois. Réaction minime… Même une légère crispation. Elle recommença, nommant cette fois qu’elle avait vu l’homme tout récemment. Cette fois, la réaction ne se fit pas attendre. La jeune fille se pencha et tira d’un coup sec sur la jambe de la femme. Celle-ci se retrouva immédiatement au sol, laissant tomber son sac près d’elle. La petite se mit à lui dire que c’était impossible, qu’elle n’avait pas pu voir Joe. Elle hurlait même que la brune ne pouvait pas savoir où il se trouvait. C’était vrai, elle n’avait aucune idée de l’endroit où se trouvait la bombe atomique mais elle entendait bien le découvrir.

Des larmes se formaient déjà dans les yeux de Gabrielle. C’était parfait. Non pas que la brune aimait faire pleurer les gens, elle n’était pas méchante et froide. Seulement, cette unique larme au coin de l’œil de la petite confirmait ses doutes. Elle avait perdu le contact avec Joe. Peut-être que le clown se montrerait le bout du nez s’il voyait à petite protégée suspendu à un hameçon tel un vulgaire ver de terre. Le poisson mordrait à la ligne. Ainsi, la gouvernement pourrait mettre hors d’état de nuire un des plus dangereux mutant.

L’adolescente hurla encore mais, cette fois, elle ajouta un geste des plus provocateurs à ses lamentations. Son index et son majeur étaient posé sur la nuque de l’évoluée. Celle-ci ne paniquait pas mais elle était très consciente du danger de ce simple geste. En une fraction de seconde, elle pouvait se retrouver transpercer de tous bords tous côtés, effet des fils que produisait la jeune fille. Calmement, Sky posa sa main sur celle de Gabrielle et la retira de sa nuque.


« Écoute Gabrielle… Je suis désolé si ce que j’ai dis t’a blessé. Je crois comprendre que tu ne vois plus vraiment Joe. Encore une fois, j’en suis désolé. Mais tu dois me croire, je t’assure que je l’ai vu. Je vais appeler la boutique d’électronique. C’est là qu’il travaille. »

D’un mouvement calme et sans provocation, l’agent Bane mit sa main droite dans son sac, supposément à la recherche de son cellulaire. Sa main fouillait parmi les tonnes de papiers, parmi les petits gadgets sans importance, jusqu’à ce qu’enfin, ses doigts se referment sur ce qu’elle cherchait. En tant qu’agent du gouvernement, elle devait se protéger contre les mutants qui voudraient entraver son boulot. Aussi avait-elle prit la liberté de toujours transporter sur elle une seringue remplie du fameux sérum. Un mutant luttant pour sa vie, c’était dangereux, mais privé de ses précieux pouvoir, il n’était plus qu’un homme.

« Ah! Je l’ai… »

D’un geste rapide, l’évoluée extirpa la seringue de sérum de son sac et la planta dans la cuisse de Gabrielle, lui injectant le liquide dans les veines. Le vaccin avait été donné avec une telle vitesse que la substance sembla brûler le sang de la petite. Maintenant privée de ses fils meurtriers, elle n’était plus qu’une adolescente comme les autres. Sky retira l’aiguille et la laissa tomber par terre pour attraper Gabrielle avant qu’elle ne comprenne ce qui lui arrivait et qu’elle décide de s’enfuir.

« Désolé ma petite mais je n’ai pas d’autre choix… Tu es trop dangereuse pour que je te laisse en liberté comme ça. »

Maintenant, la proximité avec la jeune fille ne lui faisait pas peur. Elle ne pouvait pas la tuer. Si elle se risquait à la blesser par les moyens conventionnels, l’agent Bane se ferait un réel plaisir de lui transférer tout ce qu’elle lui faisait. Sky retenait de son mieux Gabrielle qui se débattait comme un petit diable. Elle réussit néanmoins a appuyer sur un bouton qui était accroché à son sac. Il s’agissait d’un « bouton panique » qui émettait sa position géographique immédiatement à une unité spéciale de la SWAT qui venait la rejoindre en quelques minutes.

« Calme-toi, Gabrielle… »

Comme prévu, des hommes de la SWAT arrivèrent quelques minutes plus tard. Ils s’emparèrent de Gabrielle Stanton. Qu’allait-il advenir de l’adolescente? Seule Sky pouvait en décider. Chose certaine, elle n’était pas prête de sortir des prisons du gouvernement…


[HRP : Merci beaucoup pour ce sujet. C’était très agréable. On se revoit un peu plus tard pour ton interrogatoire.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Stanton
I'm a wild child, come and love me I want you
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 28
Date d'inscription : 16/12/2008

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Pouvoir:
Travail: Chanteuse-Guitariste, elle poursuit des études en photographie

MessageSujet: Re: Devant un kiosque ( Sky )   Jeu 23 Avr - 22:48

( Et voilà mon post pour cloturer ce super sujet Very Happy )

Dans la vie, il y avait des tas de douleur, c'était au travers de l'art que Gabrielle avait apprit à les exprimer, toute différente, elle en avait tellement connue. Le plus douloureux d'entre eux et le plus difficile à gérer était l'abandon, cette douleur était intimement lier à la déception, elle-même liée à l'espoir de croire que tout pouvait s'arranger. Gabrielle y avait cru lorsqu'elle avait croisé il y a quatre ans Joe Kenter. Un homme dont le simple nom avait l'art de faire frémir la demoiselle aujourd'hui une adolescente en phase de devenir adulte. Elle avait tellement cru que la vie pouvait lui offrir quelque chose de plus simple, de plus doux que ce jour fatidique où plus jamais elle ne revit Joe. Savez-vous ce que c'est que d'avoir le cœur arraché ? Gabrielle pouvait aujourd'hui très facilement l'imaginer...C'était bien plus intense que n'importe quel autre douleur existente.

Il y avait des tas de choses dans laquelle Gabrielle c'était réfugier pour ne pas périr dans ses propres larmes. Devenir normal, être quelqu'un que Joe n'aurait jamais connu, être quelqu'un que Joe n'aurait même pas remarquer. Penser qu'il n'ai jamais fait partie de sa vie...Mais c'était parfois si dur...Si...Difficile...
Elle c'était plongée dans la musique, écrivant ce qu'elle avait sur le coeur, comme une lettre à cœur ouvert, une lettre que Gabrielle espérait un jour voir atterrir dans la tête de son clown préféré. Mais à croire qu'en plus de l'abandonner, il avait décidé de rester sourd face aux appels au secour de sa petite protégée.

Il n'y avait plus d'autre choix qui se montrait à elle, elle devait vivre...Seule...

Tout oublié...

C'était certainement l'une des raisons pour laquelle elle avait fini par adopter cette vie d'adolescente, reprenant ses cours comme si de rien était, des cours aussi artistique que sa musique. La photographie était pour elle un nouveau moyen d'échapper à la douleur, une manière d'exprimer ce qu'elle voulait sans que personne ne se pose des questions sur qui elle était. Etre quelqu'un d'autre pour oublier qui on est réellement. Elle n'était pas fait pour cette vie, pas faite pour ce monde terne et sans couleur. La seule vie pour laquelle elle aspirait tant avait disparut le même jour où son meilleur ami, son père spirituelle, son frère, Joe...Avait disparut sans plus jamais venir lui sourire un soir.

Les larmes glissant sur les joues de la petite Gabrielle, la seule chose qu'elle désirait c'était de tuer cette femme et pourtant, même le meurtre n'avait plus le même plaisir et le même sens sans la présence de Joe pour la féliciter, pour lui dire qu'elle s'amméliorer, pour lui dire qu'il était fière d'elle. Promenant malgré tout ses doigts sur sa gorge, elle imaginait déjà le sang de cette femme couleur a flot d'une entaille net et précise qu'elle pourrait lui faire...Oui...La tuer...La faire taire...Ne plus jamais entendre ses paroles.

Pour une raison que l'adolescente ne pouvait pas vraiment comprendre, elle c'était laisser faire, laissant Sky attraper sa main. Peut-être en avait-elle tout simplement marre de se battre. Pourquoi le ferait-elle s'il n'y avait plus personne pour la regarder ? Pour lui sourire, la féliciter...Son existence n'avait plus lieu d'être depuis qu'il n'était plus près d'elle. Ses doigts quittant leur promenade, Sky lui tenait la main, l'éloignant légèrement et se rasseyant sur le sol pour lui expliquer qu'elle l'avait vraiment vu...Qu'elle savait même où il était...

N'importe qui y aurait vu un piège mais l'espoir, ou le grand désespoir, de Gabrielle l'obligeait à croire en ce qu'elle disait. Ses larmes coulant sur ses joues, elle observait malgré tout les geste de la demoiselle. Jamais elle n'aurait pu s'attendre au piège que cette femme venait de lui concocter...Si Joe avait été là, il aurait été très déçu de sa petite protégée.

Une vive douleur frappa la cuisse de la jeune fille, un geste vif de sa main vers le visage de Sky, les fils blanc avait commencer à naître de ses doigts, se dirigeant à vive allure vers la gorge de l'agent mais à la seconde même où ils allaient la faire saigner, la faire dormir éternelle, les fils perdait entière de leur vigueur, chutant des doigts de la demoiselle comme de vulgaire cheveux blanc, tombant sur l'herbe. Elle observait la scène sans véritablement penser à s'enfuir sur l'instant et même si elle avait voulu le faire...Sky ne lui en laissa pas le temps.

Plaquer contre le sol, la demoiselle n'arrivait pas à croire qu'elle avait pu se faire avoir comme une bleu. La peur lui prenait les tripes, elle ne voulait plus connaître l'horreur qu'elle avait eu le droit de connaître lors de sa première séquestration il y a plus de quatre ans aujourd'hui. Se débattant tels un animal sauvage, elle souhaitait se venger, la tuer, l'étrangler de ses propres mains s'il le fallait mais il n'était pas question pour elle qu'elle se fasse avoir avec une tel facilité...Joe n'aurait pas supportée d'avoir une protégée aussi faible quel...


« NON ! »

Se débattant un peu plus, Sky avait déjà donner sa position à d'autre agent qu'elle pouvait déjà entendre arriver.

« JOE !!!! »

Pleurant à chaude larme, a bout de nerf et surtout sans défense, la demoiselle hurlait après son meilleur ami dans l'espoir peut-être de le voir arriver. Plus elle hurlait son prénom, et plus les larmes venait brouiller sa vue. Les agents déferlaient alors que la demoiselle continuait d'hurler le prénom de son meilleur ami pleurant à chaude larme. Le désespoir la plongeant dans un tout autre univers. L'impression qu'elle ne pouvait faire confiance en plus rien ni en personne naissait en elle. L'humanité méritait de périr...Tous...Tous était pitoyable...

« JE TE TUERAI ! »

Avait-elle hurler en regardant Sky droit dans les yeux alors que les hommes entraînait la demoiselle dans leur fourgon. L'un d'eux s'assurant de la santé de l'agent, l'autre observant les reste d'un de leur collègue sur le sol. Assise à présent dans ce fourgon. Seule, les mains entourant d'un papier adhésif qui maintenait ses doigts contre sa paume, ses poignets menottée dans son dos et une cagoule qui ne lui permettait de plus rien voir. Il ne restait qu'a cette jeune fille à la fleur de l'âge que ses larmes et sa désolation, son désespoir.

Inclinant la tête en arrière, son crâne heurta la paroi du fourgon alors qu'elle sentait le véhicule rouler. Ses larmes glissaient le long de ses joues, s'échouant sur sa nuque alors que doucement la voix de la demoiselle s'élevait dans l'une de ses chansons.


« Far away, once so close
But now you’re far away
You’re still here with me
But not like yesterday, so far
Far away, I hear you breathe
But you’re so far away
Once so colourful
But now all turns to grey, so far
It’s oh so strange »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Devant un kiosque ( Sky )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Devant un kiosque ( Sky )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Civil devant le tribunal criminel
» Devant la Cathédrale
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non
» L'un des fils de Sarkozy devant un tribunal.
» Ou comment perdre son temps devant un portrait...[venez!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes - Continuum :: New-York :: Les Rues-
Sauter vers: