Hunting is Coming
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nightmare is come back [libre...]

Aller en bas 
AuteurMessage
John Murloc
I'm just a Monster
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Nightmare is come back [libre...]   Sam 27 Déc - 2:57

La journée de John s’annonçait plutôt bien, il allait se rendre dans la grande bibliothèque de New-York qui se trouvait à l’angle de la 15ème juste à coté de Central Park. John avait pris ses affaires, il devait étudier Mac Beth avec sa fameuse réplique être ou ne pas être tel est la question. C’était encore un devoir prévu 2semaine à l’avance mais John avait encore une fois omis de le travailler et vu qu’il travaillait toujours tous seul, il percuta le week-end juste avant de rendre le contrôle. Il allait devoir partir à l’aventure dans la jungle de la civilisation et John n’appréciait pas énormément cela mais il en était conscient, il n’avait pas le choix. John prit alors des vêtements passent partout comme il avait l’habitude et il sortit de son appartement. Cela faisait bien des mois que John ne sortait que pour aller en cours sinon il restait cloitrer dans son appartement par peur des autres. John était terrifié par ces personnes qui l’entouraient à chaque fois, il subissait une terrible sensation d’adrénaline qui montait en lui et après c’était le trou noir, John ne se rappelait jamais ce qu’il se passait mais il voyait les photos de la bête qui passait à la télé locale voir quelque fois national mais jamais personne n’avait fait le lien avec John Murloc.

John marchait tranquillement dans les rues de New-York, il n’osait pas prendre le métro ou le bus de peur d’avoir cette terrible sensation d’adrénaline qui se diffuse dans son sang, il devait travailler déjà que des fois cette sensation était provoqué en plein court. John devait rester concentré il enfila donc ces écouteurs avant de s’aventurer un peu plus dans cette jungle.
Après quelque dizaine de minute, il arriva enfin en direction du bâtiment qui pourrait sauver John d’une salle note. John rentra tout en respectant le silence qu’il régnait dans cette bibliothèque. John chercha un livre sur les écrivains anglais du 17ème siècle avant d’aller s’installer sur le dernier plan de travail encore vide, les autres était généralement prit par deux ou trois personnes. Joe commença à lire des répliques de cette œuvre dramatique avant de tomber nez à nez avec une réplique de Shakespeare


Etre ou ne pas être tel est la question...

John restait complètement perplexe à cette phrase, il réfléchissait au sens profond que pouvais avoir cette phrase mais une voie sombre se faisait entendre dans sa tête, c'était lui, c'était Morzan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Cullen

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/10/2008

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Pouvoir:
Travail: Pour le gouvernement

MessageSujet: Re: Nightmare is come back [libre...]   Ven 2 Jan - 2:35

Edward avait fait les cent pas dans son appartemment avant de prendre sa Volvo et de foncé a tout allure dans les rues de New-York? Quand un policier l'arrêta, celui-ci ce fit insistantun peu trop malheuresement pour lui, il finit carbonisé? Kris ne serait pas contente si elle l'apprenait, mais bon ce flic l'avait cherché, bon ce n'était pas une raison, et en plus la jeune cryogéniste n'était pas obligée de le savoir. Edward et Kristale avait une relation interdite depuis quatre ans, mais cela n'empêchait rien, tout deux s'aimaient et ils ne laisseraient personne entravers de leur chemin, surtout Edward. Le jeune homme arrêta sa voiture, il en avait marre de conduire ce qui était rare chez lui, mais la il en avait marre. Le garçon avait un problème, il voulait demandée sa petite amie en mariage, elle accepterait il le savait, mais la compagnie et les autres pourraient le découvrire et ça ce n'était pas possible.

Marchant dans les rues le jeune homme percuta plusieurs personnes, il aurait aimé que l'une d'elle soit Kris, mais non. Beaucoup de fille le regardait, la garçon ce souvint la première fois que lui et Kris était sortie dans la rue main dans la main, elle n'avait que seize ans, et elle était rouge, une fille avait eut la malheure de s'approcher de lui et de le dragué, Kris avait poussée une grosse crise, et la fille était partie sans discuter. Edward sourit a cette pensée Kris avait toujours eut un caractère bien trempée.
Les pas du garçon l'avait mené devant la bibliothèque, en y réfléchissant Krids disait que c'était le meilleur endroit pour ce détendre et trouver des réponses aux questions qu'on ce posait. Edward entra, avec peu d'entousiasme, mais il entra. Il commença par le ryon fantastique, puis biologique, et la rayon culturel, avec toutes les oeuvres de Zola, Maupassant et autre. Il prit Roméo et Juliette, leur histoire lui rappelait un peu la sienne avec Kris, il rpit le bouquin, et ce mi face a un homme qui était plongé dans un livre du même auteur, celui-ci prononça la phrase la plus célèbre de l'auteur, et Edward répondit.

_"Une question bien philosophique a laquelle je n'ai jamais trouver de réponse."

La voix du garçon était éffaçer mais il disait vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Murloc
I'm just a Monster
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Nightmare is come back [libre...]   Mer 7 Jan - 23:58

John était perdu dans ces pensées, la chose n’allait pas tarder à ce reproduire. Cette douleur dans la tête commencé à revenir. Il regardait l’ensemble de la bibliothèque, il y avait des personnes autour de lui il y avait des personnes qui semblait agité. Plus ces personnes se menaçaient plus John avait mal à la tête…. Une douleur qui ne faisait que frappé tel un coup de couteau dans le cerveau de John mais ce venin n’avait pas encore vraiment gangrénée tous son cerveau, et l’adolescent arrivait encore à maitrisé la conversation. Soudain une personne dans son dos lui répondit. Avec une célérité déconcertante l’homme avait posé son regard sur cet individu. Il représentait le stéréotype de l’homme moderne.

Ce n’est qu’une question de points de vue sur l’impact que nous avons sur le monde et si oui ?ou non ? Nous avons un rôle à jouer dans ce monde qui nous entoure. Je me présente je m’appelle John.

John n’était pas des plus chaleureux et il n’avait jamais été ainsi et il entendait ne pas changer avec le temps car à chaque fois, il se passait de drôle événement mais soudain on entendit des cries hors de la bibliothèque. Une femme prononçait des jurons, c’était plus fort que lui, le jeune homme se dirigea vers la scène, l’animal se délectait de la scène mais ce n’était plus tout à fait John lui-même mais quelque chose enfouit à l’intérieur de lui qui commandait, mais John arrivant encore a décidé qui dirigeait ce corps en parti. Son œil droit était différent, c’était celui d’un reptile. Cette œil s’agitait de partout, il cherchait sa future victime. Soudain John arriva à se retourner en direction tout en cachant son œil différent comme s’il avait terriblement mal.

« Aux maux désespérés, il faut des remèdes désespérés, ou il n'en faut pas du tout » comme le disait Shakespeare, cette phrase est d’actualité je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Kingston

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Nightmare is come back [libre...]   Lun 19 Jan - 23:59

Ben traquait "La bête de Manhattan" (les médias ont une de ces imaginations des fois) depuis plusieurs semaines maintenant. Le gouvernement était persuadé qu'il s'agissait d'un mutant et Ben pensait quand à lui que c'était une piste intéressante. Pour autant ça e lui avait pas été facile de comprendre de quel pouvoir il s'agissait. Il avait fini par le réaliser en repérant un pouvoir qu'il aurait qualifié de perception hormonale près de chaque scène de crime dans un laps de temps réduit. En étudiant plus attentivement ce pouvoir et en menant une filature méthodique de la personne qui le manifestait il avait fini par en décortiquer la mécanique complexe et pourtant élégante. Il avait baptisé ce suspect "Mister Hyde", en hommage au personnage de Robert Louis Stevenson et avait décidé de l'appréhender bientôt. Seulement il y eut un imprévu. Le suspect était sorti, Ben savait que cela représentait un risque que le pouvoir se déclenche de lui-même.

Il décida de filer son homme d'un peu plus près pour être présent en cas de problème. C'est dans ce genre de cas qu'il aurait bien aimé avoir un collègue doté d'un pouvoir offensif, ou au moins un humain jeune et entrainé. "One of us, one of them" comme du temps de la compagnie. Bon, pas la peine de s'appesantir sur ce qu'il n'avait pas, il devait réfléchir à ce qu'il avait. Son intelligence, sa force de conviction, si le monstre se montrait il ne pourrait rien faire, il devait donc l'empêcher de se montrer. Il comprenait comment le pouvoir marchait et les effets qu'il avait sur la psychée du jeune homme, il pouvait lui dispenser les bons conseils. Il s'approcha du suspect sans se faire remarquer mais sans se cacher non plus. C'est à ce moment-là que le jeune homme sortit une réplique de Shakespeare, il était cultivé:


"Nous ne sommes pas un tyran, mais un roi chrétien. Et notre colère est assujettie à notre mansuétude." Reprenez-vous mon garçon, vous pouvez vos contrôler.

Son attention était attirée. La première étape était franchie. La suite serait facile pour Ben qui se concentrait sur sa perception extra-sensorielle pour détecter les mouvements de la créature sous la surface de l'esprit du mutant. De cet esprit là, il ne pouvait rien savoir, il n'était pas un télépathe comme Maury, mais la créature elle, il la comprenait parfaitement, il voyait pratiquement comment elle évoluait sous cette surface troublée et ses tentatives pour jaillir à l'air libre. Ses mots avisés sauraient la contenir dans les profondeurs abyssales du sub-conscient de son docteur Jekyll.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Murloc
I'm just a Monster
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Nightmare is come back [libre...]   Mar 20 Jan - 21:34

John voyait presque plus rien, petit à petit il tombait dans un sommeil profond mais c’était sans compter l’intervention d’une tiers personne. Une personne plus âgée. John arriva petit à petit à reprendre le contrôle mais une voix venant de son être apparut.

« Laisse moi leur montrer, laisse moi leur montrer la rage… »

John mit ses deux mains sur sa tête comme s’il ne voulait pas laisser Le monstre prendre le dessus, mais c’était un combat qui était inutile car plus les personnes exprimer de la haine plus il devenait fort… Après quelques secondes difficile, il reprit le contrôle de son corps. L’adolescent restait vigilant. John regardait cette inconnue qui savait ce qui se passait. Comment savait’ il ? C’était impossible… Une organisation ? Il n’en avait jamais entendu parler, le stresse commencer à montrer.

Pesez des serments avec des serments, et vous pèserez le néant.


John s’appuyant alors sur l’armoire, il voulait lui poser une centaine de question mais une discrétion devait sûrement être de rigueur. L’animal quant à lui absorbé encore plus de sentiment, car John était entrain de stresser de minute en minute, ce n’était qu’une question de temps. Mais l’entité qui était à l’intérieur de son corps n’en avait pas décidé ainsi et revenant à la charge

« Que faire ? Tant de choix…Tous aboutisse à la souffrance et à la mort… »

John restait impassible de la sueur couler de son front, c’était un combat dure et après mais il ne savait pas ce qu’il allait se passer si il perdait cette bataille… Il allait devoir encore rester chez lui. Il ne pourrait plus sentir le contact de la nature sur son visage. Le monstre était moins sentimental que ce dernier. Petit à petit sa cage se fissurait, ce n’était qu’une question de temps avant que tous le monde soit effrayé par sa personne.

« La mort est la seule issu… »

Un vertige frappa John et il commença à sombrer dans un ultime effort il se relevant tous en adressant un regard de désespoir à son interlocuteur. Soudain un bruit de la foule passa par la quelque chose, un vole visiblement une femme furieuse. Joe prit cette décharge en pleine tête, ce n’était plus qu’une question de seconde avant que Morzan vienne saluer cette personne. Dans un dernier soupir il arrivait à dire

Le sang attire le sang… Aidez-moi…


Les yeux n’étaient plus les même, la bête avait commencé à prendre le dessus sur le pauvre adolescent, ces yeux était celui d’un reptile et il regarda entièrement le vieillard mais ce n’était pas quelque chose d’intéressant

La mort est proche

Le ton était nettement différente, plein de haine et pulsions a assouvir mais la bête n'était pas encore tout a fait prête a faire surface. Le monstre avait juste pris contrôle du corps, il devait juste recevoir encore plus de haine ou de méchanceté,... Ce n'était qu'une question de temps....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Kingston

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Nightmare is come back [libre...]   Jeu 22 Jan - 14:53

C'était décidément un pouvoir étrange, complexe, inhabituel. Benjamin avait eu énormément de mal à le cerner au départ et même maintenant qu'il était tout près du mutant il ne pouvait que supputer le fonctionnement précis de la créature. Jusqu'à ce que l'évidence s'impose à lui, principalement par le biais de son propre pouvoir. La créature parlait, elle entretenait un dialogue avec son hôte. Une séduction maléfique s'opérait dans l'esprit perturbé que Ben devait appréhender. Il était urgent de s'immiscer dans le débat pour sauver les nombreux civils présents et sa propre vie:

Vous ne devez pas le laisser faire John. Vous pouvez lutter contre cette créature. Elle n'est pas plus forte que vous.


Il avait utilisé son nom, c'était risqué parce qu'il ne pourrait pas expliquer comment il avait eu cette information sans révéler qu'il travaillait avec le gouvernement.

Vous ne devez pas penser à des choses lugubres. Chassez les mauvaises pensées de votre esprit et concentrez-vous sur un souvenir heureux. Respirez profondément.

Ben sentait que le pouvoir avait une base hormonale. Difficile dès lors de le combattre sans recourir à des moyens chimiques. Malheureusement il ne réalisait cette réalité que maintenant. La prochaine il serait mieux préparé, s'il y avait une prochaine fois...

Il essayait néanmoins par un ton de voix ferme mais calme de juguler le monstre. Il avait aussi attrapé le bras du jeune homme, à nouveau sans violence mais avec une certaine fermeté en espérant que ce contact humain aiderait John Murloc à ne pas perdre pied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Cullen

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/10/2008

Feuille de personnage
Age: 24 ans
Pouvoir:
Travail: Pour le gouvernement

MessageSujet: Re: Nightmare is come back [libre...]   Mar 27 Jan - 0:27

    [Dsl du temps de réponse, mais je savais pas quoi mettre et j'ai beaucoup de problèmes en ce moment alors dsl.]

    Edward regarda la scène, il ne savait pas vraiment quoi faire et l'homme d'un certain âge qui venait d'arriver semblait contrôler la situation. Les pensées d'Edward était légèrement occupée à autre chose qu'a un garçon ce transformant en mutant et près à tuer tout le monde, li ce fichait des autres, mais si il laissait l'autre faire Kris lui en voudrais, oui ça c'est sur, bon c'est bien par amour qu'il allait faire ce qu'il allait faire, intervenir, dès qu'il aurait une idée, pendant que l'homme d'un certain âge, disait des paroles rassurantes, Edward ce disait que si ça tournait mal il pourrait toujours cramée le mutant. Edward n'eut pas d'autre choix alors que d'aider le vielle homme.

    _"Il à raison, reprends toi. Regarde autour de toi tu veux vraiment leur faire du mal à tout ces gens, des hommes, des femmes, et même des enfants, ils n'ont rien fait, alors calme toi."


    Edward retint la fin de phrase qu'il voulait dire qui n'était autre que "Remarque si tu nous débarrassais d'eux ce serais bon débarra", car c'était son opinion et que cela pourrait énerver la bête encore plus. Edward savait qu'au début ne pas maitriser son pouvoir était terrifiant, déstabilisant, mais après ont s'y faisait et on apprenais. Le jeune homme devait apprendre à contrôler la bête qui était en lui, sinon il risquait de tuer des gens et de ce faire du mal à lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Murloc
I'm just a Monster
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Nightmare is come back [libre...]   Sam 31 Jan - 14:27

John était aux prises avec Morzan, un duel qui c’était fait ressentir seulement depuis très récemment. John succombait peu à peu à l’emprise de Morzan, La bête avait une libre emprise sur John. Toute cette colère, haine, mépris qui c’était accumulé en si peu de temps. La main du vieillard venait d’interrompre l’emprise du monstre. Peu à peu, la bête voyait le contrôle sur le corps de John reculait. Ces yeux rouges laissèrent place aux yeux de John. De la sueur coulait de son front.

Merci…


Une chose cependant laissait cependant un doute dans l’esprit de John, comment savait-il son nom ? L’inconnue savait son nom, il devait savoir plus de choses que ca. C’était peut être a cause de son pouvoir. Le vieil homme avait un costume, quelque chose cloché. John regardait tout autour de lui. Le stress commença à remonter.

Comment connaissez-vous mon nom ?

Le regard plein de doute, il regardait cet inconnu. Qu’allait-il faire de lui ? Le tuer ? Le capturer ? John croisa ses bras autour de sa taille tout en regardant l’homme qui se tenait devant lui. Il était possible que John soit le monstre que décrive New-York, il faisait tous ce qui était dans son pouvoir pour ne pas succomber à cette folie mais il ne pouvait pas. C’était plus fort que lui. Il n’avait pas le choix, John était l’agneau du sacrifice.

Des enfants, des femmes, tu crois vraiment que je leur ferai du mal, je ne sais ce que j’ai fait à dieu pour mériter ça… Je n’ai rien fait .

« Tu entends, il te juge, il te croie coupable, tu seras un symbole de haine et de mépris et de colère… Le ton de sa voie, ce n’est qu’une question de temps… Je t’ai prévenu… Regarde-le… Il est quelque peu arrogant tu ne trouve pas »

Tais toiiiiii


« Pourquoi ? Je ne te dis que la vérité ! Est si difficile à entendre, comme ta mère, tu ne la voyais pas comme folle mais elle l’était ! Je suis ta seule famille… J’ai toujours était la pour Toi…Qui a réglé tes problèmes ? Moi et moi seul ! Alors écoute-moi bien, si on ne règle pas ca tout de suite, ce ne sera que le début de la rigolade. Tu le voie dans leurs yeux par leur attitude, ils vont te tué pour ce que tu es. »

Arrête je t’en prie

« Voila pourquoi j’existe, pour te rendre plus fort, te montrer toute la force que je fais preuve. Mais toi… Tu es faible… C’est tout… »

Un œil de prédateur refit surface tout en regardant les deux hommes, il les examina et son regard était en opposé avec celui de
John. L’un n’exprimait que l’amertume de l’humanité quant à l’autre l’innocence humaine.

Je vous voie… Vos chères pourrissantes feront les délices des vers affamés…

La voie de Morzan était plus grave plus violant et plus provoquant que celle de John. Comme si la bête venait de se réveiller de son hibernation.


[désolé du retard j'ai eu quelque soucis de cours^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Kingston

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Nightmare is come back [libre...]   Ven 6 Fév - 19:26

Un homme intervint. Benjamin l'avait déjà vu dans les couloirs du siège du gouvernement. Ciel, ce peut-il que ces traitres aient confié la mission à plusieurs agents? On le mettait en concurrence avec la jeune génération. Mais le vieil Oracle avait quelques atouts dans sa manche. Il avait un ascendant sur son rival:

Restez à l'écart jeune homme, inutile de jeter de l'huile sur le feu.


L'allusion s'accompagne d'un regard appuyé qui devrait suffire à faire comprendre au pyromancien à qui il a à faire. Ensuite Benjamin revint à Murloc qui était à nouveau en prise avec son alter-égo maléfique, physiquement en prise avec lui d'ailleurs, Ben n'avait plus besoin de son pouvoir pour suivre l'évolution du caractère bestial du pouvoir, il pouvait le voir physiquement. D'ailleurs il décida de s'adresser directement à lui, confortant John dans son combat en détournant l'attention mentale du monstre:

Tu ne battras ton hôte une fois de plus. Ce temps est fini, Hyde, tu dois t'avouer momentanément vaincu. Laisses nous en paix! Vade retro Satanas!


Les deux dernières phrases avaient été prononcées violemment, presque hurlées. La scène commençait à manquer gravement de discrétion mais tous les badauds qui fuiraient en les prenant pour des fous seront épargnés en cas de problème, c'était déjà ça.

Vous m'entendez John, vous êtes plus fort que lui, vous le sentez!

Cette fois c'était le ton de l'encouragement qu'employait l'Oracle. Souffler le chaud et le froid peut parfois s'avérer une bonne méthode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Murloc
I'm just a Monster
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Nightmare is come back [libre...]   Mer 18 Fév - 13:37

Les deux entités se faisent face à face dans le subconscient de John d’un coté John de l’autre Morzan, les deux cotés de l’humanité. L’un le Yung l’autre le Yang. C’était un duel pour savoir qui prendrai place dans l’enveloppe mortel, Morzan était sur le point de gagner mais l’aide que lui donna l’inconnu, il parvint à rester mettre de la situation. La bête montrait les crocs mais peu à peu John gagnait du terrain, ce n’était qu’une question de temps avant que la bête perdre du terrain.

*Tu écoutes donc cette homme, il va te tuer, te torturer, il connait ton nom !*

John concentra toute ces forces pour pouvoir enfin de se débarrasser de l’emprise de ce démon, puis d’un regard tous était fini le démon perdait de sa noirceur pour disparaitre peu à peu de l’esprit de John comme s’il s’agissait d’un vulgaire pantin qui ne servait juste à le distraire puis il disparut tel un mauvais rêve mais ca voit restait encore présent


*Tu as gagné cette fois si, mais je serai tapis dans l’ombre et la prochaine fois, je serai la et je prendrais le contrôle de ton corps… Tu ne pourras rien faire, je serais toujours la dans ton esprit*

Ce moment pour John avait pour lui visiblement duré des heures mais il n’avait duré qu’une poigner d’une seconde dans le monde des mortel. Il regarda les deux personnes, l’une d’elle paressait très agressive de part l’expression de mettre le feu au poudre qu’il avait prononcé. Morzan avait’ il raison ? Mais le vieil homme rassurait plus John. Ce dernier l’avait soutenu, l’avait empêché de succomber à cette folie qui vivait dans son cerveau mais comment s’avait’ il qu’il était différent ? Comment l’avait’ il trouvé ? Il n’avait que des questions et aucune réponse, c’était une situation bien dramatique pour John mais il allait devoir faire avec. Il regarda d’un air changer le vieil homme.

Merci… Mais qui êtes vous ? Et que me voulez vous ? Je ne pense pas que d’après vos tenus vous soyez la pour le plaisir…. Vous savez qui je suis…

Le monde autour bouger et s’activait à leur tache monotone et répétitive mais John restait de marbre, la bête avait peut être raison ? Aujourd’hui, il allait voir ce qu’il allait lui arrivait. Il n’avait pas d’autre choix après tous c’était son destin. Cet homme savait comment l’empêcher de montrer son véritable aspect. La bête aurait semé un carnage monstre que peu de personne aurait apprécié.

Sachez tous d’abord que ce n’est pas ma faute c’est l’autre qui prend le contrôle de moi… Je n’arrive pas à le contrôler aujourd’hui, il n’avait pas suffisamment de force pour prendre le contrôle mais d’autre fois, c’est pire…. Il ne s’appelle pas Hyde même si le lien existe, il se nomme Morzan, c’est l’être le plus noir que j’ai entendu parler même sylar l’était moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Kingston

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Nightmare is come back [libre...]   Mer 4 Mar - 23:17

La tension tomba d'un cran. Le monstre avait battu en retraite, pour l'instant. Mais au moins par cette opération benjamin avait sauvé sa propre vie. Maintenant reste à voir ce qu'il va pouvoir faire de ce John Murloc. Il fallait d'abord le mettre en confiance, pour mieux le manipuler par la suite. Arthur, si tu n'es plus là pour le voir, saches au moins qu'une part de ce que tu es survis à travers ceux qui t'ont côtoyé et ont appris à ton contact.

Oui, John, je comprend mieux que quiconque ce que vous vivez, c'est précisément là ma particularité. Je sais bien que vous n'êtes que bonté et que c'est ce Morzan le monstre. Je suis là pour vous aider dans ce sens.


Il ne voulait pas être plus précis. Il ne savait pas encore ce qu'il allait pouvoir faire de cet être double. Il devait en apprendre plus sur les deux côtés, savoir s'ils étaient manipulables, s'ils pouvaient coopérer et dans quelle mesure, à quelles conditions. Tout cela restait à creuser. Il lui faudrait du temps, beaucoup de temps, et une longue conversation. Ce qui est fait n'est plus à faire, autant faire connaissance dans la foulée.


Si nous allions nous assoir.


Proposa-t-il en montrant la terrasse d'un café. Puis il revint à l'autre agent du gouvernement.


Jeune homme, si vous voulez vous joindre à nous ce sera l'occasion d'apprendre de vos aînés. Sinon dîtes à votre agent de liaison que vous vous êtes fait griller la priorité par Benjamin Kingston.


Il fallait aussi gérer la concurrence. Que les patrons sachent quels sont leurs meilleurs agents et que les jeunes apprennent à respecter les anciens et ne pas se mêler de leurs missions par surprise. Benjamin n'avait pas encore beaucoup d'influence mais il ferait tout pour briser ceux qui s'opposeraient à lui. Après tout il avait affronté le terrible Sylar, qu'est-ce que ce petit pyromancien pouvait avoir d'effrayant après ça?

Bien John, par quoi voulez-vous que nous commencions?


Questionna-t-il une fois qu'ils furent assis tous les deux (tous les trois si Edward accepte la proposition). En laissant le Docteur Jekyll diriger la conversation Ben lui donnait une fausse impression de contrôle, c'était le but.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nightmare is come back [libre...]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nightmare is come back [libre...]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 'Cause this is my coming back ~ LIBRE
» Come Back. [LIBRE]
» (M/LIBRE) SORENSEN ♔ never back down (négociable)
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes - Continuum :: New-York :: Central Park-
Sauter vers: