Hunting is Coming
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jay pas envie qu'on m'interview ! [PV John Guthrie]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sylar
It's only after we've lost everything that we're free to do anything
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2008

Feuille de personnage
Age: Environ 35 ans
Pouvoir:
Travail: Serial Killer

MessageSujet: Jay pas envie qu'on m'interview ! [PV John Guthrie]   Ven 28 Nov - 21:15

Gabriel était dans son salon avec son fils Noah, en train de jouer avec des boules de pâte à modeler. Le jeune homme entamait aujourd'hui ses vacances scolaires, ce qui signifiait deux fois plus de temps pour jouer avec son père. Avant de déménager ici, Gabriel avait prit soin d'emmener un maximum d'argent liquide pour tenir le plus longtemps possible, et ils ne manquaient de rien. Quand son fils était à l'école, Gabriel travaillait, donc il y avait toujours quelque chose dans la tirelire. Curieusement l'ex-serial killer s'était trouvé un poste de vendeur professionnel dans une grande boite d'agence de voyage. Son boulot, c'était de parler pour convaincre des entreprises d'investir, etc. Et il avait vraiment le charisme pour, il l'avait toujours eu, et chaque fois qu'il s'adresse à une assemblée il l'a. Il l'a eu devant New York ce jour là ...

Il revint à la réalité, et modela une baguette de pain avec la pâte jaune. Quand Noah retira ses mains, Gabriel observa ce qu'il avait modeler. Son visage devint blanc ... c'était l'hélix ... Noah avait modeler une hélix avec de la pâte à modeler. C'était le symbole de l'OWI, comment avait-il pu ?


" Noah ? "

- Oui papa ?

" Où as-tu vu ce symbole ? "

Le petit garçon regarda sa pâte à modeler, puis son père:


- Je ne sais pas.


" Comment ça tu ne sais pas ? Tu as bien du le voir quelque part, réfléchis ! "

- Je crois que c'était sur un camion dehors.


Instinctivement, Gabriel leva les yeux pour regarder à travers la fenêtre, à la recherche d'un fourgon de Primatech, mais rien. C'est alors que la sonnette retentit à la porte.

" Noah, emmène la pâte à modeler dans ta chambre et j'aimerais que tu me fasse un beau Pentagone. "

- Un quoi ?

" Non rien .. fais ce que tu veux, mais file bonhomme, je vais enfiler mon déguisement. "

C'était assez rare ces petits labsus, mais étaient-ils révélateurs ? Une fois que son fils s'était éloigné, il changea son apparence pour celle du Gabriel Gray de l'extérieur, le papa de famille chaleureux, et se dirigea vers la porte qu'il ouvrit avec prudence, prêt à tout. Mais il n'y avait personne. Il regarda à droite, à gauche, partout, mais non, il n'y avait personne à des mètres à la ronde. Il referma la porte et se retourna vers la cuisine. Et c'est là qu'il le vit ... derrière le plan de travail ... Etait-ce réel, ou devenait-il fou ...

" Qui ... qui êtes vous ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Guthrie
"J'accuse... l'anti-évolutionnisme"
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 30
Localisation : Picardie.
Emploi/loisirs : Etudiant en droit.
Date d'inscription : 19/11/2008

Feuille de personnage
Age: 24
Pouvoir:
Travail: Journaliste "rock-star" du New-York Times !

MessageSujet: Re: Jay pas envie qu'on m'interview ! [PV John Guthrie]   Sam 29 Nov - 2:18

Jay s’était finalement décidé après tant d’années, il devait le faire pour la vérité, les gens, le monde entier devait connaitre la vérité ! Après quatre ans à avoir suivi le parcours de l’ex-ennemi public numéro 1 , il avait vu ce dernier, celui qui était le psychopathe le plus dangereux de sa génération et sûrement de tout les temps devenir un… Papa poule dans la petite ville d’Odessa…
Définitivement Gabriel Gray été spécial parmi les spécial, un cas vraiment à part, monstrueusement intéressant qui méritait plus qu’une investigation de base, une interview. John avait attendu assez longtemps maintenant le psychopathe semblait s’être enfin assagie, c’était une occasion en or pour sa carrière… Et puis c’était si passionnant, le jeune journaliste allait peut être avoir la chance si Sylar coopérait de comprendre le pourquoi de comment de cette réinsertion incroyable !
De qui plus est, Jay ne risquait rien sous sa forme astrale, il était intouchable, invulnérable et son corps était plongé dans un coma profond autre part en sureté…

Le journaliste fantôme qui était sous sa forme invisible venait tout juste de passer la porte de la maison de Sylar, ce pavillon résidentiel qui après une enquête approfondie s’était bizarrement révélée être l’ancienne demeure celle de la famille Bennet.
La maison ou vivait autrefois Noah Bennet l’agent de la compagnie et O% sa fille adoptive Claire Bennet, la cheerleader au don de régénération cellulaire avait passé son enfance… Cette bâtisse deviendrait probablement un siècle plus tard classée monument historique avec autant de vécu et de personnages historiques l’ayant traversé à moins qu’elle ne soit détruite avant… C’était aussi une hypothèse probable au vue des antécédents de la nouvelle famille monoparentale et on ne peut plus atypique qui y vivait !
Jay fut surpris que son intrusion déclenche la sonnette d’entrée, c’était un phénomène assez rare mais sa forme spectrale provoquait parfois des perturbations d’ordres électromagnétiques de plus ou moins grande intensité…

Sylar avait demandé à son fils avec qui il semblait être en train de faire des sculptures avec de la pâte à modeler d’aller lui en faire une en forme de pentagone d’une voix douce et tendre que tout bon père avait pour son fils, cette attitude choquait toujours autant Jay qui avait déjà pu noté celle-ci à une ou deux reprises en observant Gabriel Gray de sortie en ville sous son «costume »… le garçon s’exécuta rapidement et quitta la pièce claquant une porte derrière lui.
Alors que Sylar rejoignait la porte d’entrée et s’apercevait rapidement que personne ne s’y trouvait…
Jay décida alors sur le vif d’apparaitre sous sa forme d’éther lumineuse, son corps astral était d’une beauté éclatante… Rare était ceux qui l’avaient déjà aperçu mais ces derniers étaient souvent convaincus d’être dans un rêve ou se frottaient brutalement les yeux comme pour revenir à la réalité et échapper à une troublante illusion.
En y pensant Jay avait même déjà eu le droit à un type qui avait appelé un ésotériste pour essayer de le chasser de sa maison… Cette pensée fit sourire Jay qui se trouvait maintenant face à face avec Sylar qui fut surpris par cette si soudaine et fantastique apparition, rapidement l’ancien criminel lui demanda qui il était et ceci presque en bégayant…

C’était donc vrai, un certaine crainte se sentait dans sa voix, Sylar se sentait vulnérable, comment était-ce possible mais qu’était devenu l’homme qui avait révélé au monde entier l’existence des pouvoirs et qui était en grande partie l’origine de la situation actuelle… Cet homme si puissant et terrifiant… semblait maintenant être le plus commun des mortels !
Mais Jay restait sur ses gardes, on était jamais trop prudent en école de journalisme on apprenait à déceler le mensonge chez l’autre et dieu sait que les menteurs étaient monnaie courante dans ce monde de requin qu’était celui de l’information ! N’importe qui était prêt à mentir pour vendre son canular et s’en tirer avec de l’oiselle et surtout dans la situation actuelle, le métier n’était pas facile mais par la grâce de Dieu, Jay possédait ce don qui lui facilitait énormément la tâche !

Jay finit par répondre télépathiquement à Sylar en affichant un petit sourire de sympathie aux lèvres mais sur le visage de jeune premier de Jay ce rictus pouvait passé pour un air narquois et provocateur… Jay s’empressa de répondre à l’interrogation de Gabriel :

« Mr. Gray, tout d’abord je tiens à m’excuser pour cette intrusion intempestive dans votre domicile, je me présente je suis John Guthrie, aussi connu sous le nom de Jay, je suis journaliste et chroniqueur au New York Times, c’est en couvrant votre discours à New York il y a 4 ans de cela que je me suis fais connaitre… depuis je ne vous ai pas perdu d'un pouce ! J’aimerais vraiment vous serrer la main mais comme vous pouvez le voir cette forme dans laquelle je me trouve à présent ne me permet pas d’avoir accès au toucher, j’en suis sincèrement désolé mais vous comprendrez que vu vos antécédents je ne pouvais me permettre de débarquer en chair et en os devant vous pour vous dire que je connaissais votre nouvelle identité et que je voulais vous interviewer… Car c’est bien là mon objectif, je suis venu pour faire la lumière sur votre disparition tout en restant évident discret sur certain détail pour protéger votre cadre de vie, j’aimerais aussi revenir sur certain faits de votre passé, le monde aimerait avoir des explications… Je ne recherche que la vérité ! »

Jay arrêta sa longue prose, son monologue s’éternisait, il avait encore beaucoup à dire mais c’était déjà trop, trop vite,il parlait trop, il fallait qu’il se calme mais il était si excité par cette rencontre…
Il attendait ce jour depuis 4 ans déjà rencontrer l’homme qui lui avait permis d’accéder à la reconnaissance, pas pour le remercier non, mais pour mieux comprendre ce jour là et le pourquoi du comment de ces agissements, Jay détestait les mystères et encore plus les mystères humains... Seul la vérité comptait pour lui !
Il fallait laisser un tant de répit à Sylar…
Il attendit donc que ce dernier se manifeste… le regardant dans ses yeux pour essayer de lui faire comprendre le sens de sa démarche et sa totale absence de mauvaises attentions à son égard ou envers son enfant…
Car c'était bien de ça que Jay avait le plus peur que Sylar même si il était véritablement devenu un bon samaritain soit pris d'une prise de panique et pour protéger son identité secrète et son fils s'attaque directement à Jay...

Quoi qu'il en était John devait attendre, malheureusement il n'était vraiment pas patient, pas le moins du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://critiquertueaussi.blogspot.com/
Sylar
It's only after we've lost everything that we're free to do anything
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2008

Feuille de personnage
Age: Environ 35 ans
Pouvoir:
Travail: Serial Killer

MessageSujet: Re: Jay pas envie qu'on m'interview ! [PV John Guthrie]   Lun 1 Déc - 0:26

Ce qui s'apparentait à être un spectre se présenta comme étant John Guthrie, journaliste et chroniqueur au New York Times. Il rappela que sa notoriété lui était due au fait que c'était lui qui avait couvert l'attentat commis par Sylar à New York il y a plus de 4 ans de cela. Le journaliste appris à Gabriel que depuis ce jour là il ne l'avait pas lâché d'un centimètre. Il se montrait amical, presque admiratif, et pourtant il gardait une part de crainte. Gabriel voudrait éradiquer ce dernier aspect, mais on ne peut pas changer qui est on, et d'où on vient. Ce sont nos actes qui nous définissent, et hélas Gabriel est très mal défini. Mais c'était davantage la peur et le stress qui s'emparaient maintenant de lui, car il réalisait que quelqu'un connaissait sa réelle apparence et plus que ça, sa vraie identité. Et pas un homme discret, un journaliste, les pires piplettes au monde. Il décrivit le motif de sa venue comme une recherche de la vérité, un façon masquée de proposer un quelconque entretien. Cependant il garantissait qu'il ne révélerait aucune information pouvant troubler le cadre de vie du père et de son enfant.

Gabriel ne répondit pas tout de suite, il lui fallut du temps pour assimiler tout ce qu'il venait d'entendre. D'abord il avait été suivit ces 4 dernières années, et la personne qu'il devrait réduire au silence était en fait un homme capable d'être là et de parler mais sans être physiquement présent. Une situation délicate, mais heureusement dont tous les aspects et les possibilités étaient comprises par Gabriel. Il fallait maintenant tenter toutes les solutions qui lui permettrait d'échapper à cela, avant de même commencer à envisager d'accepter la proposition du journaliste.

" Sortez de chez moi maintenant "

Le spectre ne broncha pas. Deuxième solution.

" Si vous croyez que je vais appeler la police pour vous faire sortir d'ici vous vous trompez, vous savez de quoi je suis capable pour faire taire les gens que je ne supporte pas. "

C'était comme s'il parlait face à un mur. Autant essayer d'être sincère. Il soupira.

" A quoi bon ... Je suis désolé John, mais je ne peux pas faire ça. Les gens me haïssent toujours après 4 ans et ils commencent seulement à m'oublier et à vivre normalement. Ce que vous proposez c'est leur rappeler qu'une menace qu'ils craignent depuis l'explosion de New York est toujours présente, ce qui n'est pas vrai. J'ai déjà falsifié un discours présidentiel, alors ils vont également croire que cette interview est une machination et vont s'attendre au pire. Je ne peux pas accepter votre offre John, ce serait une mauvaise chose pour tout le monde sauf pour votre réputation, et comprenez que la survie de mon cadre de vie m'importe davantage que votre notoriété au sein de la presse. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Guthrie
"J'accuse... l'anti-évolutionnisme"
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 30
Localisation : Picardie.
Emploi/loisirs : Etudiant en droit.
Date d'inscription : 19/11/2008

Feuille de personnage
Age: 24
Pouvoir:
Travail: Journaliste "rock-star" du New-York Times !

MessageSujet: Re: Jay pas envie qu'on m'interview ! [PV John Guthrie]   Lun 1 Déc - 2:09

John après être resté de marbre face à l’ordre de Sylar, écouta attentivement les arguments de ce dernier, à vrai dire il s’y attendait pertinemment à ces dernières… Décrochez une interview n’était jamais une chose simple et dans le cadre présent cela semblait impossible !
Mais le jeune et talentueux journaliste ne se décourageait pas pour autant, il devait essayer de faire comprendre son point vue à Sylar, il reprit :

« Je comprends vos réticences, elles sont tout à fait justifiés mais si il est vrai qu’une telle interview donnerait un coup de pouce à ma carrière, ce n’est pas vraiment dans cette optique là que je suis ici, il y a 4 ans j’ai déjà eu, "grâce" à vous, enfin façon de parler le job qui me convient le mieux, je ne vois pas ce que je pourrais avoir de mieux , si je fais cette interview je me met aussi en danger, vous croyez que le gouvernement et toutes ces organisations pro et anti-mutants ne vont pas chercher à obtenir de moi des informations sur vous, mais cela ne m’inquiète pas, ce ne sera pas la première fois que l’on cherche à me soutirer mes informations et mes sources ! Mais le fait que je sois une personnalité connue me permet d’éviter de disparaitre mystérieusement sans que l’opinion publique ne se pose de questions… L’Etat ne s’encombrera pas avec ça ! Et puis on va dire que je suis du genre difficilement incarcérable… et que même si quelqu’un y parvenait, je pourrais me débrouiller pour appeler des renforts ou balancer des infos enfin vous voyez le genre, j’ai un don très pratique ! Je suis peut être un journaliste c’est vrai mais je suis une tombe et tous ce que vous me demanderez de ne pas divulguer, je ne le divulguerais pas, je suis de confiance Mr. Gray croyez-moi ! Tout ce qui m’intéresse c’est de revenir sur ce qui vous a poussé à tuer, la rumeur dit que vous êtes atteint d’une faim incontrôlable… Si c’est vrai, j’aimerais que vous m’expliquiez cela et si cette hypothèse est véridique alors vous êtes juste malade, vous êtes atteint d’une maladie très spéciale voilà tout, Gabriel, vous permettez que je vous par votre prénom ? J’aimerais aussi avoir votre point de vue sur ce qui s’est passé et sur la situation actuelle… Je vous ai observé, je sais que vous avez réellement changé, je veux que le lecteur le sache lui aussi c’est tout, qu’il comprenne que la rédemption est possible… et peut être que le pardon viendra avec, oublier le passé c’est si facile… on le terre bien profond mais il revient toujours à la charge, l’accepter est autrement plus difficile mais au moins cela permet d’éviter que ce dernier ne vous prenne à la gorge du jour au lendemain et sans prévenir, je veux vous éviter cela ! Je ne suis d’aucun côte de la barrière, ni pour le bien, ni pour le mal… Comme je vous l’ai dis, je cherche juste la vérité, c’est tous ce qui m’importe ! Alors qu’en dites-vous, c’est toujours non ? »

Jay regarda Sylar dans les yeux en attendant une réponse, il restait serein… peut être restait-il une chance pour que le papa poule accepte…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://critiquertueaussi.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jay pas envie qu'on m'interview ! [PV John Guthrie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jay pas envie qu'on m'interview ! [PV John Guthrie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une interview de Jean Raspail
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Interview Cedras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes - Continuum :: Odessa :: Les Habitations :: Maison de Gabriel Gray-
Sauter vers: