Hunting is Coming
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sylar
It's only after we've lost everything that we're free to do anything
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2008

Feuille de personnage
Age: Environ 35 ans
Pouvoir:
Travail: Serial Killer

MessageSujet: Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]   Lun 3 Nov - 21:02

Gabriel était dans sa cuisine, au dessus de son plan de travail, un saladier rempli de pâte encore pleine de grumeau qu'il remuait nerveusement avec un fouet à pâtisserie. Il en transpirait, mais il était heureux d'être simple, dans un monde comme celui ci où les êtres spéciaux sont reconnus, être spécial c'est en fin de compte ne pas avoir de pouvoir. C'était culotté de sa part, car c'est lui qui avait déclenché tout ça, et maintenant tel Ponce Pilate il s'en lavait les mains. Gabriel avait toujours voulu être spécial, d'abord il avait ses pouvoirs pour le prouver, et maintenant il les dissimulait pour préserver sa spécificité. Mais Sylar n'était pas mort et enterré, tôt ou tard il finirait sans doute par piquer une grosse colère et là ses pouvoirs referaient surface, avec sa soif de pouvoirs. Gabriel savait que c'était inévitable, mais il faisait toujours en sorte que ça arrive le plus tard possible, qu'il ai au moins le temps de bien s'occuper de son jeune fils Noah.

C'est d'ailleurs quand on parle du loup qu'il montre le bout de sa queue: Noah descendit les escaliers en provenance de sa chambre, anciennement celle de Claire, et s'approcha du plan de travail.


- Alors papa, elles sont prêtes les gaufres ?

Gabriel stoppa de remuer la pâte et se mit à sourire, mais pas un sourire sombre et malicieux comme autrefois, un sourire jovial et chaleureux, aimant.

" Pas encore Noah, mais si tu allais commencer par te laver les mains avant d'espérer les toucher, hein ? "

- Oh non Papa j'veux pas me laver les mains ! Le lavabo est trop haut j'dois à chaque fois sauter de cinquante mètres pour arriver à faire couler l'eau.

Gabriel ria.

" Tu tu tu tu tu tu on en a déjà discuté des dizaines de fois, je t'ai montré comment faire, tu attrapes le petit tabouret tu montes dessus, tu fais couler du savon sur tes mains, tu ... "

- Je frotte, et je rince à l'eau, puis j'essuie avec la serviette.

" C'est mon p'tit champion ça, il sait tout. "

Gabriel passa sa main derrière le crâne de son fils et le caressa légèrement, un geste paternel et réconfortant. Soudain la sonnette de la porte retentit dans l'entrée. Les traits de son visage devinrent moins doux, il avait peur à chaque fois qu'on sonnait à leur porte.

" Noah file dans la salle de bain. "


- Tu vas mettres ton déguisement ? Demanda-t-il d'un ton jovial

" Oui, file ! "

Noah s'éloigna, Gabriel usa de son pouvoir d'illusion pour revêtir son apparence qu'il utilisait à l'extérieur. Il s'approcha de la porte, ôta le loquet, prépara un sourire radieux et ouvrit. Aussitôt qu'il vit le visage de la personne présente, son sourire s'effaça et il arbora une mine terrifiée. Il se ravisa très vite pour ne pas qu'il se doute de quoique ce soit, mais c'était trop tard, inconsciemment sa parole avait été plus rapide que sa pensée :


" Alex ... "


Il se rendit compte de la bourde qu'il venait de commettre, mais il n'avait parlé qu'à mi-voix, peut-être n'avait-il même pas compris
.

" Mmm .... Bonjour Monsieur, vous désirez ? "


Son ton était faiblard et son teint livide, son sourire sonnait faux, il était bien moins bon comédien quand on le surprenait de la sorte. Après ces 4 ans où il avait disparu, on aurait été en droit de supposer qu'il avait été tué, et si il était vivant ça signifiait beaucoup pour Alex et ses amis de la résistance contre le gouvernement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Dumont
¤ No Future ? I can't accept it ¤
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : New York
Emploi/loisirs : Interprète
Date d'inscription : 31/10/2008

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Pouvoir:
Travail: Interprète à l'ONU

MessageSujet: Re: Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]   Mar 4 Nov - 11:27

Alex coupa le moteur de la voiture. Pourtant, il n’en sortit pas immédiatement. Il préféra rester un instant, seul, isolé du reste du monde par la carcasse métallique du véhicule. Il était de retour à Odessa. A dire vrai, il n’y avait plus remis les pieds depuis un moment. Cette ville était le lieu qui avait été le témoin de l’un des évènements majeur de sa vie : la libération de l’Autre, de cette personnalité qui l’avait si longtemps hanté. L’espace d’un instant, le jeune homme craignit que le fait d’être ici attire le mauvaise œil et libère une nouvelle fois l’Entité. Lâchant un rire moqueur à son encontre, il chassa immédiatement cette stupide idée de sa tête.

« Arrête tes délires … faut pas être superstitieux, ça porte malheur … et puis, ça ne s’est pas reproduit depuis des années, y a rien à craindre. »

Il s’était parlé à voix haute, assuré que personne ne l’entendrait isolé de la sorte dans la voiture. Il observa la maison en face de lui. C’était celle des Bennet. Rien n’avait changé depuis la dernière fois qu’il était venu. Toujours ce même côté chaleureux et familiale avec sa pelouse impeccable, sa façade colorée et son jardin accueillant. Alex était en déplacement sur le Texas pour son travail. Il avait décidé de faire un léger détour pour rendre visite à Claire et sa famille. C’était ainsi qu’il avait atterri à Odessa. Cela faisait un moment qu’il n’avait plus revu ses "anciens compagnons de batailles" comme il les appelait. Pour autant, il ne les avait pas oubliés et il était persuadé qu’il en était de même pour eux.

Finalement, Alex se décida. Prenant une profonde inspiration, il détacha sa ceinture de sécurité et ouvrit la porte. Avant de descendre, il attrapa sa veste qui était posée sur la banquette arrière. Une fois dehors, il l’enfila et se dirigea vers la porte d’entrée. Après avoir appuyé sur la sonnette, il entendit de l’agitation à l’intérieur de la maison. Il sourit : il y avait du monde, il ne serait donc pas venu pour rien. Une silhouette masculine se dessina derrière le verre flouté de la porte. Noah, le père de Claire, venait certainement lui ouvrir. Pourtant, lorsque la porte fut ouverte, Alex dut se rendre à l’évidence : il était face à un parfait inconnu. L’homme eut l’air surpris en voyant le visiteur, comme s’il craignait quelque chose, puis il se mit à sourire, bafouillant quelque chose qu’Alex ne parvint pas à comprendre.


« Mmm .... Bonjour Monsieur, vous désirez ? »

Le sourire était clairement forcé, sans doute pour rattraper le moment de faiblesse précédent, et la voix ne semblait pas complètement assurée. Alex était un peu gêné. Il ne pensait pas tomber sur un parfait inconnu et son engouement semblait soudain retomber comme un soufflet raté. Mais après tout, cet homme pouvait très bien être un membre de la famille des Bennet, tout n’était donc pas perdu. C’est donc avec un sourire franc qu’il se présenta.

« Bonjour, je suis désolé de vous déranger. Je venais rendre visite à la famille Bennet. Il me semblait qu’ils habitaient ici. Je suis … un de leurs amis. »

Alors qu’Alex parlait, il perçut une sensation étrange. Ce genre de phénomène ne lui était pas arrivé depuis un moment maintenant. Il sentait quelque chose qui lui était familier, mais il n’était pas capable de définir vraiment quoi. Une odeur, une image, une sensation ? Non, c’était autre chose. Quelque chose de plus profond. Le jeune homme l’aurait plutôt défini comme un goût, chose étrange puisqu’il n’était pas en train de manger. Pourtant, ça n’était pas encore une description idéale de ce qu’il ressentait. Sa concentration était parasitée par tout un tas d’autres saveurs, notamment l’odeur de la pâte à gaufre ou bien celle des fleurs du jardin. Tout en observant l’homme en face de lui, il continuait de chercher ce que pouvait signifier cette sensation. Puis, il sut. Ce qu’il percevait, c’était l’énergie vitale de son interlocuteur et elle lui semblait familière. Depuis longtemps, Alex avait remarqué que chaque individu possédait une "marque énergétique" qui lui était propre, seuls les membres d’une même famille pouvant avoir des similitudes, sans pour autant que ces "traces" soient identiques. Le doute était minime : le français avait sans doute déjà vu cet homme par le passé et, il y avait même fort à parier qu’il avait utilisé son pouvoir sur lui. Pourtant le visage de cet individu lui restait définitivement inconnu.

« Excusez-moi … on ne se serait pas déjà vu quelque part ? J’ai l’impression de vous connaitre ? »

_________________

It was just the Beginning ...
... now, it's time to Fight !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylar
It's only after we've lost everything that we're free to do anything
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2008

Feuille de personnage
Age: Environ 35 ans
Pouvoir:
Travail: Serial Killer

MessageSujet: Re: Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]   Mer 5 Nov - 12:22

Gabriel écouta son ennemi de longue date lui expliquer qu'en fait il venait voir la famille Bennet, se présentant comme un de leurs amis.

" Oh ... La famille Bennet oui, ils habitaient effectivement ici avant. Mais depuis la disparition du père, ils ont décidé de partir. Noah Bennet a disparu, on ne sait pas s'il est mort ou pas, mais Sandra et Claire ne pouvaient plus le supporter, et si vous voulez mon avis Claire est en train de mal tourner. Mais je ne me suis pas présenté, je m'appelle Gabriel Gray. Oh ... aucun lien de parenté avec ... vous savez ... Sylar. "

Là il jouait nettement mieux, l'assurance dans la voix, le ton réconfortant et chaleureux, de la cohérence dans le propos enfin bref, pour l'instant il assurait bien ses arrières.

« Excusez-moi … on ne se serait pas déjà vu quelque part ? J’ai l’impression de vous connaitre ? »

Gabriel ne lâcha pas son petit sourire amical, et se contenta de répondre avec un thon ton naturel et toujours aussi assuré:

" Et bien je vais être franc avec vous, je ne sors presque jamais de chez moi, les seuls trajets que je fais sont ceux qui partent de cette maison jusqu'à l'école de mon fils. Et vous avez l'air de venir de loin, Washington ou New York peut être, donc cela m'étonnerait grandement que l'on se soit déjà vu. "

Mais depuis tout à l'heure Alex était resté sur le pas de la porte, et Gabriel ne voulait pas paraître impoli.

" Mais entrez donc j'étais justement en train de préparer des gaufres, vous en prendrez bien une ? "

Il marcha jusqu'à la cuisine et laissa Alex entrer et fermer la porte derrière lui. Il prit le saladier de pâte et le fit couler dans la machine à gaufre. Puis il se retourna et sortit d'un placard du miel et du sucre. Et c'est à cet instant que Noah revint de la salle de bain, trouvant son père dans son apparence extérieur mais à l'intérieur, dans la cuisine, en train de faire les traditionnelles gaufres.

- Papa ?

" Oui, Noah ? "

Gabriel se crispa, pourvu qu'il ne dise rien, mais hélas la vérité sort toujours de la bouche des enfants, et bien que Noah connaissait les règles du jeu il n'avait pas vu Alex a temps.

- Tu as oublié d'enlever ton déguisement ?

Gabriel devint pâle, son teint livide, il regarda Alex qui comprit que quelque chose clochait ici.

" Merci Noah ... "

Là, Gabriel était coincé, comment pouvait-il justifier ces paroles. Autant avouer la vérité, peut-être qu'Alex comprendrait. Il ôta son pouvoir d'illusion, laissant découvrir le physique de Sylar, avec des lunettes en plus.

" Salut Alex ... content de te revoir depuis le temps. "

Il faisait bonne impression devant son fils, mais il était contraint d'utiliser son pouvoir de télépathie :

¤ Alex je t'en supplie ne fait rien de stupide, pas devant mon fils, laisse moi t'expliquer ce qui s'est passer calmement, je ne te ferais aucun mal je te le promet, j'ai changé. ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Dumont
¤ No Future ? I can't accept it ¤
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : New York
Emploi/loisirs : Interprète
Date d'inscription : 31/10/2008

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Pouvoir:
Travail: Interprète à l'ONU

MessageSujet: Re: Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]   Mer 5 Nov - 18:22

L’homme annonça à Alex que les Bennet ne vivaient plus ici. Ils avaient déménagé suite à la disparition du mari. Vivant ou mort, nul ne le savait, mais cela avait gravement affecté le reste de la famille. En apprenant cette nouvelle, le français fut surpris. Il ne s’attendait pas à apprendre une si mauvaise nouvelle en venant rendre visite à l’ancienne Cheer Leader. Puis, l’homme se présentant. Lorsqu’il prononça le nom de Gabriel Gray, l’espace d’un instant Alex crut qu’il allait céder à la panique. Mais rapidement, son interlocuteur rajouta qu’il n’avait aucun lien avec le tueur. Intérieurement, le jeune homme soupira, rassuré.

« … ça ne doit pas être évident à porter. »

Gabriel rajouta ensuite que les chances que les deux hommes se soient déjà rencontrés étaient quasiment nulles. Puis, il invita Alex à entrer et à prendre une gaufre. Alex hésita un instant, ne voulant pas déranger. Puis, il se dit que ce serait surement un bon moyen d’avoir plus d’informations sur le devenir de Claire et de sa famille, tout du moins, sur l’endroit où ils vivaient à présent. Le jeune homme pénétra alors dans la maison, fermant la porte derrière lui, alors que le propriétaire était déjà dans la cuisine en train de poursuivre la préparation des gaufres.

« En effet, j’habite à New Yo … »

Mais il n’eut pas le temps de terminer sa phrase. Il venait d’être interrompu par le bruit d’une personne dévalant des escaliers à toutes jambes. Il s’agissait d’un petit garçon, tout au plus âgé de quatre ans. Obnubilé par l’idée de manger des gaufres, il ne prêta même pas attention à Alex, ne se rendant pas compte de sa présence.

« Papa ? Tu as oublié d'enlever ton déguisement ? »

Noah, car c’était ainsi qu’il s’appelait, venait par cette simple phrase de mettre son père mal à l’aise. Alex observa l’homme d’un air suspicieux. De quel déguisement est-ce qu’il parlait ? Pour dire vrai, le tablier de cuisine faisait kitch, mais de là à le qualifier de "déguisement" … Noah … pourquoi cet enfant portait-il le même prénom que le père de Claire … et cette sensation étrange que le français connaissait cet homme … cet homme qui d’ailleurs portait le même nom que l’Ennemi … Il y avait trop de similitudes, le doute n’était plus possible. Alors que Gabriel remerciait son fils, Alex reconnut cette sensation. Cette marque, c’était celle de Sylar. L’instant d’après l’apparence du père de famille se modifia, dévoilant à la place le visage du tueur.

" Salut Alex ... content de te revoir depuis le temps. "

Déjà, Alex repéra le jeu de couteaux de cuisine posé juste à côté de lui. Mais la présence de l’enfant le freina dans son idée d’en saisir un pour se défendre. De toute manière, ça n’aurait pas servi à grand-chose face à Gabriel. Puis, la voix du tueur résonna dans la tête du français.

¤ Alex je t'en supplie ne fait rien de stupide, pas devant mon fils, laisse moi t'expliquer ce qui s'est passer calmement, je ne te ferais aucun mal je te le promet, j'ai changé. ¤

S’il y avait bien une chose qu’Alex n’appréciait pas, c’était que l’on s’introduise dans son esprit. A plusieurs reprises, il avait dit à Peter de ne pas le faire. Dans sa psyché, il y avait des choses qu’il ne valait mieux pas aller titiller de la sorte, des choses endormies mais qui pouvaient se réveiller à la moindre stimulation. Le regard froncé, Alex observa Sylar l’air ulcéré. Des promesses !!! Il lui en avait déjà faite, mais ne s’y était pas tenu. Les gens comme lui ne pouvaient pas changer, pas après ce qu’il avait fait … pas après ce qu’il avait fait endurer à Alex. La mâchoire serrée pour ne pas hurler, le français répondit à son adversaire.

« Sors immédiatement de ma tête ! MAINTENANT ! »

Surpris, Noah se retourna pour regarder cet homme qu’il ne connaissait pas. Alex sentit l’intrusion du serial killer dans son esprit cesser. Il se détendit un peu. A présent, il pouvait tourner toute sa vigilance sur Sylar et ne plus se soucier de ce qu’il se passait dans son esprit. Il s’approcha ensuite de Noah et se mit à genoux face à lui, sous le regard peu rassuré de son père. Le français s’adressa alors au petit garçon d’une voix calme et avec le sourire.

« Bonjour Noah. J’aurai besoin de parler à ton papa cinq minutes … je suis certain que tu es doué en dessins. Tu devrais en faire un pour lui pour le remercier de t’avoir fait des gaufres. Ok ? »

Le garçon acquiesça de la tête et s’en alla dans le salon pour se mettre à l’œuvre, alors qu’Alex lui caressa les cheveux tout en se relevant. L’énergie juvénile de l’enfant était d’une douceur que seule l’enfance pouvait produire. Une chose surpris Alex, du moins à moitié : cette énergie n’avait aucune ressemblance avec celle de Sylar. Le regard beaucoup moins bienveillant, il se tourna ensuite vers le père de l’enfant.


« Changer … tu crois qu’il suffit de se cacher derrière un four en enfilant ce tablier ridicule et de s’occuper d’un enfant pour changer ! Tu ne me tromperas pas Sylar ! Je sais qui tu es ou plutôt ce que tu es ! Tu mériterais que je te tue sur place pour tout ce que tu m’as fait ! Tu as de la chance que ça ne soit pas mon genre … et ne crois pas que ce soit l’enfant qui m’attendrisse. De toute façon, il n’est pas de toi, inutile de me faire croire le contraire … je l’ai senti ! »

D’un pas ferme, Alex se rapprocha alors du plan de travail placé au centre de la cuisine. A présent, il était la seule chose qui séparait les deux hommes.

« J’ai agit comme il faut avec ton fils il me semble … à ton tour de ne rien faire de stupide. La moindre erreur de ta part et tu sais comment ça finira : personne n’en réchappera dans le quartier ! »

_________________

It was just the Beginning ...
... now, it's time to Fight !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylar
It's only after we've lost everything that we're free to do anything
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2008

Feuille de personnage
Age: Environ 35 ans
Pouvoir:
Travail: Serial Killer

MessageSujet: Re: Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]   Mer 5 Nov - 19:49

Lorsqu'Alex se baissa vers Noah, lequel tournait donc le dos à son père, Gabriel fit un pas en avant prêt à bondir sur le français s'il montrait le moindre signe d'hostilité envers le petit garçon. Mais il resta très correcte, et demanda à Noah de les laisser pour aller faire un dessin. L'enfant regarda son père comme pour lui demander confirmation, et ce dernier acquiesça. Une fois seuls, Alex s'en prit violemment à Gabriel, lui disant qu'il ne changerait jamais, qu'il le connaissait, que c'était une chose, une erreur de la nature. Il ajouta que la présence de Noah n'allait pas l'attendrir, et qu'il avait senti dès le départ que cet enfant n'était pas de Gabriel. Ce dernier s'assura que son fils ne pouvait pas l'entendre, avant de répondre:

" Alex je m'excuse vraiment pour tout ce que je t'ai fais mais je t'en supplie ne m'en fait pas payer le prix maintenant. J'ai fait des choses terribles, à toi, à Kerry, j'ai tué les parents de ce petit garçon mais je t'assure que j'étais sous l'emprise de ... de quelque chose qui me dépassait. Tu sais mon pouvoir n'est pas seulement de comprendre comment les choses fonctionnent, il y a une faim, une faim de pouvoir intarissable que j'ai du apprendre à combattre ... pour lui. Je me suis rangé, et bien que cela paraisse difficile à croire j'ai changé. Malgré toutes les choses que je suis capable de déchiffrer, toi je ne te comprends pas: il y a 4 ans tu aurais donné tout ce que tu possédais pour que je disparaisse de ta vie, et maintenant que tu me trouves tu es déterminé à me faire payer pour tout ce que j'ai fait alors que tu sais pertinemment que si tu engages un combat contre moi maintenant tu n'en sortiras pas vainqueur. Mais je ne veux pas me battre avec toi Alex, j'ai renoncé à utiliser la majorité de mes pouvoirs afin d'enterrer Sylar le plus profondément possible dans mon esprit, et maintenant que tu reviens dans ma vie tu fais tout pour le déterrer. "

Alex s'était montré très correcte envers Noah, et il préféra le rappeler, ayant peur d'une réaction hostile de la part de son interlocuteur.

" Tu n'as rien à craindre de moi, le seul danger dans cette maison c'est toi qui le représente. Mais ne menace pas mon fils, même si tu ne considères pas que c'est le mien. Claire aussi était une enfant illégitime et pourtant tu as considéré Noah comme son père, pourquoi est-ce si difficile dans mon cas ? Parce que j'ai tué ses parents ? Parfait, je le regrette, mais je n'allais pas le laisser orphelin ou pire mourir cette nuit là dans son berceau. "

Après avoir finit sa phrase, il sentit comme une odeur bizarre dans l'air, le temps de réaliser d'où ça provenait et il se jeta sur la machine à gaufre pour l'ouvrir, libérant deux blocs calcinés qui étaient destinés à être manger. Deux ratés, ça commençait mal. Il essuya tant bien que mal la machine d'un geste assez bref avec un torchon humide.

" Tu crains une menace qui n'existe plus Alex, et malgré le fait que tu veuilles me faire payer pour tout ce que j'ai fait, je vais te demander d'être patient. Laisse moi quelques années, je sais que je t'en demandes beaucoup, mais je veux attendre que Noah soit indépendant, laisse moi m'en occuper jusqu'à sa majorité, et après ça quand il partira, si tu veux me tuer je n'y opposerais aucune résistance, et c'est une promesse que je tiendrais. "

Il prit le saladier de pâte à gauffre et déposa deux louches dans la machine.

" Maintenant s'il y a quelque chose que je peux faire pour toi d'ici là, ma porte t'es ouverte, et aussi difficile que ça puisse te paraître, tu peux compter sur moi pour t'aider dans n'importe quel problème que ce soit. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Dumont
¤ No Future ? I can't accept it ¤
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : New York
Emploi/loisirs : Interprète
Date d'inscription : 31/10/2008

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Pouvoir:
Travail: Interprète à l'ONU

MessageSujet: Re: Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]   Mer 5 Nov - 21:51

Gabriel expliqua que Sylar n’existait plus, qu’il l’avait combattu et refoulé au fin fond de son esprit. Le tueur n’était qu’une manifestation du pouvoir de Gabriel, il la définissait comme une faim, une soif de connaissance implacable. Pourtant, aujourd’hui, il avait changé, tenant un discours posé et sensé. Il comprenait la réaction du français et ne lui en voulait pas. Il regrettait toutes les horreurs qu’il avait commises. Pour Gabriel, la seule menace, c’était le visiteur lui-même. Ces propos refroidirent Alex. Il faisait face à une personne qui avait été dépassée par son pouvoir, ce dernier demandant toujours plus de vies. Et à présent qu’il avait maîtrisé ces pulsions, il regrettait tous les tords qui avaient été commis par son incapacité à rester maître de lui-même. Face à cette révélation, Alex resta silencieux. Rares étaient les personnes capables de comprendre ce que vivait Gabriel. Le français en faisait parti. Il n’était finalement pas si différent de celui qu’il considérait comme son pire ennemi. Il souffrait de la même tare : un pouvoir vorace capable de vous faire perdre la raison. Gabriel n’eut que deux requêtes : qu’Alex laisse Noah tranquille et qu’il permette à son père de l’élever jusqu’à sa majorité. Après cela, il était prêt à laisser le français l’éliminer. Sur ses paroles, Alex lui lançant un regard choqué, mais avant qu’il n’ait le temps de réagir, Gabriel se retourna pou tenter de sauver ses gaufres en vain. L’ex-tueur conclut en disant que sa porte serait toujours ouverte et qu’il était prêt à aider Alex si celui-ci en avait besoin.

Alex était abasourdi. Où étais donc passé le tueur implacable ? A présent, il avait l’impression que le monstre, c’était lui. Gabriel l’avait désigné comme étant le réel danger. Quel danger ? Alex se contrôlait depuis des années maintenant. D’ailleurs, il n’utilisait que très rarement ses pouvoirs. Seule sa perception des énergies vitales était active, mais de manière involontaire, un peu comme un sixième sens. Il ne pouvait pas le mettre en veille au même titre que l’odorat ou l’ouïe. Il fallut quelques minutes au français avant qu’il ne puisse répondre, continuant à observer ce père attentionné qui faisait des gaufres pour son fils.


« Je n’ai pas l’intention de te tuer … je n’en ai d’ailleurs jamais eu la force, même si, je l’avoue, j’aurai souhaité pouvoir le faire à un moment. Je te l’ai dit lors de notre première rencontre : je ne serai pas ton assassin. Quant à Noah, tu te trompes à mon sujet si tu penses que je serai capable de lui faire quoique ce soit. Tu me prends pour quoi là ? Un monstre ! »

Ce changement de comportement intriguait Alex. Il avait du mal à croire qu’il était en train de parler à Sylar, tout du moins à l’ancien Sylar. Qu’est ce qu’il lui prouvait que tout ceci n’était pas qu’une nouvelle illusion ? Comment savoir si le tueur n’était pas en train de le manipuler et de se réjouir du destin qu’il lui préparait ? Pourtant, non, tout était réel. Du moins, Noah était réel, Alex le sentait et ça, une illusion ne pouvait le recréer.

« Quant à l’aide que tu me proposes, il faudrait vraiment un grave problème pour que j’en vienne à te voir … Je te rappelle que tu m’as tué Sylar, ça n’est pas vraiment le genre d’incident qui favorise la confiance. Et puis, si la personne que tu étais, est vraiment de l’histoire ancienne … alors le monde ne craint plus rien. »

Finalement, cette image du papa gâteau et ce discours plein de convictions à l’égard de son fils, n’avaient pas laissé Alex indifférent. Peut-être que les gens pouvaient changer, peut-être que tout le monde avait le droit à une seconde chance. Toujours dans la cuisine, le français se déplaça pour pouvoir voir Noah dans le salon. L’enfant était penché sur la table, s’appliquant méticuleusement à dessiner pour son père. Autour de lui, les feutres, crayons et autres gommettes étaient étalés sur la table.


« Il est ta punition et ton billet pour te racheter … J’espère simplement que tu ne le feras pas souffrir comme tu en as fait souffrir tant d’autres. C’est ton fils, je ne remets pas ça en cause … j’espère juste que tu ne t’en sers pas pour te voiler la face, pensant que parce que tu l’auras recueilli et élevé, alors ça effacera toutes les horreurs que tu as commises … tu restes coupable … »

Les bras croisés sur le torse, Alex se tourna de nouveau vers Gabriel qui surveillait avec un peu plus d’attention la nouvelle fournée de gaufres. A présent, la voix du français était plus posée, voire, à peine perceptible.


« … tout comme moi. Je crois qu’aujourd’hui je te déteste parce que tu me renvoies l’image de ce que je suis. Malgré moi, je te ressemble et ça, je ne l’accepte pas. Comme toi, je cherche à me racheter, mais je continue de me haïr. Alors ne dis pas que je suis dangereux, c’est assez dure comme ça à vivre au quotidien pour qu’un type avec ton C.V. en rajoute une couche ! »

Alex se tut, observant son reflet dans l’une des portes vitrées des meubles de la cuisine. Il lui renvoyait son regard bleu et plein de culpabilité. Ne pouvant plus en supporter plus, il tourna la tête, faisant une nouvelle fois face à Gabriel.

« Parvenir à te pardonner … ça doit être ça ma punition. »

_________________

It was just the Beginning ...
... now, it's time to Fight !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylar
It's only after we've lost everything that we're free to do anything
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2008

Feuille de personnage
Age: Environ 35 ans
Pouvoir:
Travail: Serial Killer

MessageSujet: Re: Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]   Mer 5 Nov - 22:33

Gabriel sentait bien que son discours avait quelque peu apaisé le français qui s'exprimait de manière moins accusatrice et plus compréhensive. Il était vrai que dans un sens ils n'étaient pas si différents l'un de l'autre, tous les deux rongés par une force qui les dépasse et qui peut ressurgir à tout moment. Mais le ton quasi-rempli de compassion d'Alex ne dura pas, car il se rendait compte peu à peu que Gabriel le prenait pour un monstre alors que lui même en était un ... même à la retraite.

" Un monstre Alex ? Ton ... Mister Hyde a tué beaucoup de gens à New York, bien plus que moi, mais le champion restera Peter pour ce qui est du nombre de victimes. Tu vois Alex, pendant toutes ces années où je rôdais pour voler des pouvoirs j'ai toujours considéré que nous avions des dons, et que nous devions en faire usage de façon abusive, publique. Mais ce ne sont pas des dons pour tout le monde, pour des gens comme toi et moi, c'est une malédiction ... et elle nous consume car nous savons que nous ne pouvons pas la maîtriser, seulement la freiner, mais tôt ou tard ... ça reviendra. "

Alex fit ensuite allusion à l'aide que lui proposait Gabriel, il disait que vu ses antécédents il devrait vraiment se trouver dans une situation désespérée pour avoir un jour besoin de lui, car même s'il avait besoin de lui il serait la dernière personne à qui il ferait appel. C'était compréhensible, Gabriel ne répliqua pas, il approuvait et comprenait. En revanche, quand Alex annonça que le monde ne craignait plus rien maintenant que Sylar était hors d'état de nuire, Gabriel dut réagir:

" Mon nom est Gabriel ... tu crois vraiment ce que tu dis Alex ?? Allons ... Ce que j'appelais ma guerre contre les humains n'en a jamais été une, je ne suis jamais sortie des Etats Unis, même après mon attentat contre la Maison Blanche. C'était une guerre interne, entre ton clan, et le mien, ça n'a jamais concerné les humains, eux c'étaient juste des moyens de pression, et nous nous amusions à les tuer comme de vulgaire pions sans nous rendre compte que c'étaient là des vies, des familles, des enfants ... que nous avons tué comme si ils n'étaient ... rien. Mais aujourd'hui, les conséquences de mes actes sont bien pires, car maintenant ils nous traquent, maintenant ils ont peur de nous, comme je l'avais prédis dans mon discours à New York. Si le monde n'a pas été détruit pas nous, il le sera par eux. Et ce sont des gens comme toi, qui doivent les en empêcher, avec des discours, des actes symboliques sans victimes. "

Il sortit les gaufres de leur machine, cette fois-ci à temps. Elles avaient une couleur magnifique et sentaient très bons. Il prit le pot de miel et en versa dans une très petite cruche qu'il plaça dans le micro onde pour réchauffer un peu ce divin liquide sucré.

" Je t'ai tué c'est vrai Alex ... Je ne saurais jamais être assez désolé pour tout ce que j'ai fait, la seule consolation que tu peux en tirer c'est d'avoir eu plus de chance que mes autres victimes, car tu es encore en vie, et avec Claire vous êtes les seuls à avoir eu cette chance. Et je suis conscient que les victimes que toi ... ou ton égo ... ont causés, te tracassent autant que moi. Je ne veux pas te faire de reproche, je suis à blâmer autant que toi, mais moi je ne t'en ai jamais voulu pour ça. Ce qui n'est pas ton cas, et je le comprends. "

Alex avoua finalement que sa punition était de parvenir à pardonner Gabriel pour tout ce qu'il avait fait.

" Je ne te demande pas de me pardonner Alex, je te demande de faire abstraction de mon cas pour les prochaines années. Tu es le seul à savoir que je suis encore en vie, après 4 ans d'absence beaucoup me croient mort. Essaye de garder le secret même si nous savons que tu vas le dire à certaines personnes que tu jugeras digne de confiance. Je te demanderais juste de ne pas envoyer dans ma maison, près de Noah, quelqu'un qui pourrait lui faire du mal. "

Il sortit le miel, et en versa sur les gaufres.

" Noah !!?? Les gaufres sont prêtes !! "

- J'arrive Papa !!

" Tu en prendra bien une Alex ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Dumont
¤ No Future ? I can't accept it ¤
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : New York
Emploi/loisirs : Interprète
Date d'inscription : 31/10/2008

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Pouvoir:
Travail: Interprète à l'ONU

MessageSujet: Re: Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]   Mer 5 Nov - 23:31

Lorsque Gabriel se mit à parler de celui qu’il appelait Hyde ainsi que de tous les crimes qu’il avait commis, Alex se retint de ne pas hurler. Comment osait-il faire un simili de reproche en évoquant l’entité, alors qu’il avait lui-même contribué à la libérer ? Finalement, l’homme à lunettes était d’accord sur un point : ils souffraient plus ou moins du même mal. Entendre ça de la bouche de l’ex-Sylar fut douloureux pour le français, pourtant, il fallait qu’il se fasse une raison, car c’était la vérité. Ensuite, Gabriel aborda la situation du monde actuel, notamment le regard que les gens portaient sur des individus comme eux. Il l’avouait, il avait contribué à conduire le monde là où il en était. Il avait révélé à tous l’existence de gens comme eux, ainsi que le danger potentiel qu’ils pouvaient représenter pour la race humaine. Dès lors, l’humanité s’était rebellée contre son évolution, tentant d’y mettre un terme et se condamnant sans le savoir. La peur, voilà ce qu’était l’héritage laissé par Sylar. A présent, plus aucune personne extraordinaire n’était à l’abri. C’était sans doute pour cette raison que Gabriel dissimulait son existence. Il voulait protéger son fils. Il annonça alors que le monde ne pourrait être sauvé que par des gens comme Alex. A ces propos, le jeune français releva un sourcil. Il n’était pas convaincu, souhaitant plutôt, tout comme ce nouveau père de famille, se fondre dans la masse, passer inaperçu, afin de ne pas avoir de problème. Finalement, Gabriel formula une dernière requête. Il demanda à Alex de garder secret le fait qu’il vivait encore. Il appela alors son fils qui revint dans la cuisine prêt à dévorer les gaufres, dont une fut proposée à l’invité inattendu.

Alex observa Noah. Il transpirait l’innocence, encore dénué de tous les vices qui constituaient l’être humain. Gabriel pensait le monde en danger, pourtant, il semblait attendre la fin avec résignation. Quel avenir espérait-il dans ce cas pour son fils ? Une assiette glissa sur le plan de travail à l'intention d'Alex, à l’intérieur de laquelle se trouvait une gaufre nappée de miel tiède.


« Pourquoi restes-tu là, sans rien faire dans ce cas ? Tu sembles persuadé que la fin est proche, pourtant, tu restes passif, à faire des gaufres. Dans ce cas, pourquoi s’inquiéter de son avenir puisqu’il n’y en aura pas ? », dit-il en regardant le petit garçon.

Le français regarda la gaufre encore chaude, puis l'enfant, dévorant goulument la sienne. Jusqu’à aujourd’hui, Alex pensait que les heures sombres du monde étaient derrière eux, et qu’à présent, il pouvait vivre tranquillement, caché parmi les gens normaux. Il espérait que les persécutions ne dureraient qu’un temps, puis, qu’avec les années, les gens oublieraient et penseraient que le problème se serait résolu. Mais l’annonce de Gabriel raviva de vieilles inquiétudes. Il se surprit même à s’inquiéter pour l’avenir de Noah, enfant dont il ne connaissait l’existence que depuis quelques minutes. Finalement, son père avait peut-être raison : le monde avait besoin de gens comme Alex pour être sauvé. Le jeune homme regarda son rival droit dans les yeux, fixant ses pupilles à travers le verre de ses lunettes.

« En fait, tu as peur. Mais pour régler ce problème, tu sais pertinemment que tu es impuissant. Tes agissements passés ne te mettent pas en position de parler au monde pour tenter d’arranger les choses. C’est pour ça que tu as besoin de gens comme moi, de personnes spéciales, et qui ont encore la capacité de désamorcer la situation, du fait qu’elles ne soient pas déjà compromises aux yeux du public. »


A présent, Noah avait terminé sa gaufre et lorgnait sur celle d’Alex, restée intacte. En voyant toute cette avidité dans les yeux de l’enfant, le français laissa échapper un sourire et poussa son assiette vers le bambin qui n’osa pas y toucher sans l’approbation de son père.

« Tu auras au moins réussi une chose correctement Syl… Gabriel : élever correctement ton fils. Tes propos n’ont pas réussi à me motiver pour me battre de nouveau … mais une chance pour toi, lui y est parvenu. Il mérite un avenir différent de celui qui l’attend aujourd’hui. Cependant, j’ai besoin d’en savoir d’avantage. Je suis persuadé que tu en sais plus que ce que tu veux me dire. On n’a rien sans rien, alors dis moi ce que tu sais du futur. »

_________________

It was just the Beginning ...
... now, it's time to Fight !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylar
It's only after we've lost everything that we're free to do anything
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2008

Feuille de personnage
Age: Environ 35 ans
Pouvoir:
Travail: Serial Killer

MessageSujet: Re: Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]   Jeu 6 Nov - 0:51

Gabriel regarda son fils s'installer convenablement à table, et attaquer sa gaufre avec appétit, ce qui lui fit très plaisir à voir. Il remit de la pâte dans la machine tout en écoutant Alex lui demander les raisons de cette inactivité, pourquoi ne faisait il rien alors qu'il s'inquiétait plus que quiconque de l'avenir de son fils. Gabriel ne répondit pas, la réponse se lisait dans ses yeux, et Alex ne mit pas longtemps à comprendre: la peur. Le français proposa une théorie sur la situation actuelle de l'ancien tueur: il voulait changer les choses mais ne pouvait se résoudre à les faire de lui même à cause de son ancienne notoriété. C'est juste, ce n'était pas la raison principale, mais c'était juste:

" Alex, ce n'est pas que je n'ose pas monter au créneau et hurler mon désespoir quant à la situation, c'est que j'ai peur comme tu dis, mais je n'ai pas peur de la réaction des gens, j'ai peur de mes méthodes. Si je me remet dans cette situation de discours, j'ai peur de redevenir celui que j'étais avant, j'ai peur que les dons qui m'ont été fait reprennent une place primordiale dans ma vie et que je ne puisse plus m'en défaire. Et puis mon visage est connu de tout le monde, je suis obligé changer mon apparence pour sortir. Qu'arriverait-il si Sylar qui est à l'origine de tout ça se mettait 4 ans après le désordre qu'il a semer à prêcher la paix ? Personne ne le prendrait au sérieux, et il serait exécuté en place publique pour les crimes qu'il a commis mais avant tout parce que c'est un être spécial, et là effectivement c'est leur réaction qui m'effraye. Alors que toi, tu as les mots justes et plus que tout tu sais te dominer, tu as appris à bloquer ton entité et tu sais que sans une opération mentale elle ne sera plus libérée. Moi je me sentais déjà à deux doigt de craquer tout à l'heure quand je t'ai vu sur le pas de ma porte. "

Noah finissait sa gaufre en suivant sans grand intérêt le discours de son père, ne comprenant pas toujours de quoi il parlait. Mais son attention fut captivée par la gaufre d'Alex, restée intacte. Lequel la lui offrit gentillement, Gabriel approuva, et le petit garçon se remit à manger. Le français félicita son ancien ennemi pour avoir réussi l'éducation de son fils, c'était sa fierté et il était tout ce qu'il y avait de bon en lui. Alex avoua ne pas avoir retrouver l'envie de se battre, mais Noah était la relève, il avait l'espoir. Puis il demanda à Gabriel de lui dire tout ce qu'il savait et qu'il ne voulait pas dire.

" Noah ? "

- <Crunch> ..<slrrrp> ... M'oui papa ?

" Tu peux nous laisser à nouveau s'il te plait bonhomme ? "

- J'ai le droit de la manger devant la télé ?

" Oui si tu ne met pas le son trop fort et si tu ne renverses pas le miel sur le canapé. "

- Super !! Merci papa !

Le petit garçon prit son assiette et sortit. Alex comprit qu'il ne devait pas entendre ce qui allait être dit. Gabriel éteignit la machine à gaufre et s'approcha d'Alex, puis parla moins fort:

" Ce que je vais te dire est une interprétation personnelle que je fais à partir d'une série toiles que j'ai peinte. Elle représente New York dans un peu moins de 3 ans. Le gouvernement Américain va mettre au point une sorte de sérum, dont les effets serait la suppression totale des pouvoirs sur l'individu spécial qui est injecté. Je l'ai vu sur la première toile, une affiche publicitaire pour ce sérum. Sur la deuxième toile, j'ai peint une personne spéciale en train de s'étouffer, une seringue de sérum vide à côté d'elle. Je ne sais pas si c'est un plan du gouvernement pour nous exterminer, ou si c'est un effet secondaire et qu'ils se sont plantés. La troisième peinture montre New York en flammes, la destruction à nouveau, probablement une nouvelle rébellion des êtres spéciaux à cause de ce sérum. C'est à partir de la 4 ème que j'ai commencé à avoir peur. Elle représente mon fils Noah, à peine plus âgé ... il est mort exactement à l'endroit où tu te tiens. La 5 ème me montre moi, mais plus comme ça, je redeviens Sylar. La 6 ème montre une personne dont j'ignore l'identité, la partie supérieur du crâne manquante, si tu me suis. La 7ème représente une sorte de ligue, où je figure, et je crois que toi aussi tu y es, une dizaine d'êtres spéciaux, en ligne, probablement face à des armes de destruction humaines tel que des chars, etc. Sur la 8ème j'ai dessiné un planisphère où ne figurait plus l'Amérique du Nord. Sur la 9ème tout le continent américain a disparu ainsi qu'une partie de l'europe occidentale. Sur la 10 ème ... "

Il ne finit pas sa phrase, il se leva et partit dans une pièce non loin, elle était fermée à clef. Il s'assura que Noah était loin, et il revint vers Alex avec la toile dans les mains, et la lui montra:



" ... Echec et mat. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Dumont
¤ No Future ? I can't accept it ¤
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : New York
Emploi/loisirs : Interprète
Date d'inscription : 31/10/2008

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Pouvoir:
Travail: Interprète à l'ONU

MessageSujet: Re: Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]   Jeu 6 Nov - 1:42

Ainsi Alex avait vu en parti juste. Gabriel ne pouvait ouvertement s’impliquer dans une lutte pour sauver le monde. Son visage était le symbole du danger que représentait l’évolution de l’humain. Pourtant, ce n’était pas la seule raison pour laquelle il préférait rester impassible. Il avait peur de lui-même, peur de redevenir Sylar, de ne pas parvenir à se contrôler. Il avoua qu’il avait manqué de perdre son sang froid en apercevant Alex sur le pas de porte quelques instants plus tôt. Aujourd’hui, Gabriel faisait preuve d’une lucidité que le français ne lui connaissait pas. Autrefois, aveuglé par son narcissisme, il ne parvenait pas toujours à anticiper les conséquences de ses actes. Noah continuait de déguster le contenu de l’assiette d’Alex lorsque son père lui demanda de retourner dans le salon. Gabriel voulait répondre à la dernière question du français à l’abri des oreilles de son fils. En voyant de telles précautions, Alex regrettait déjà d’avoir fait une telle demande, comprenant bien que la réponse serait terrible au point qu’il faille éloigner toute oreille trop sensible.

Gabriel décrivit alors une série de toile qu’il avait peinte et qui représentaient le futur. Alex avait déjà vu ce pouvoir à l’œuvre, Kerry l’ayant volé au peintre Isaac Mendes. Chaque toile s’avérait vraie et modifier ce qu’elles représentaient relevait de l’exploit. Les peintures représentaient la ville de New York à différents moments de l’avenir et à chaque fois, la situation s’aggravait. Elle débutait avec la mise en circulation par le gouvernement d’un sérum capable d’inhiber les capacités, puis ce sérum se révélait être mortel. Gabriel ne savait si cet effet secondaire était connu ou non du gouvernement. Finalement, New York serait détruite, une nouvelle fois. Une autre série de toiles montraient la mort de Noah et le retour de Sylar. Venait ensuite une représentation de diverses personnes spéciales face aux armes des humains. Les dernières peintures montraient la disparition progressive des continents pour finalement représenter la destruction totale du monde. D’ici moins de quatre ans, la Terre n’existerait plus, anéantie par une lutte entre l’humanité et les gens spéciaux. Une telle révélation souffla Alex. Il avait l’impression de ne plus avoir de jambes. Ainsi donc voilà où les mèneraient des évènements qui avaient eu lieu quatre années auparavant. Il aura fallut moins de huit ans pour faire disparaitre une planète qui existait depuis plusieurs milliards d’années. Alex se mit à réfléchir le plus rapidement possible, il y avait forcément une solution, sinon, Gabriel n’aurait pas peint ces toiles. Elles étaient une mise en garde, afin de changer les évènements pour ne pas aboutir à une telle catastrophe.


« Je … je ne m’attendais pas à ça … Nous devons faire quelque chose pour empêcher ça. Il suffit peut-être de tout simplement prévenir le gouvernement que leur sérum s’avèrera létal … en espérant qu’il n’aura pas été créé dans ce but ... »

Alex observa Gabriel ranger la toile dans la pièce d’où il l’avait prise. Visiblement, ce local n’était pas accessible au petit garçon. Son père cherchait à le préserver de la dure réalité de la vie. Lorsqu’il revint, le français l’observa longuement. Gabriel parvenait à garder son calme en sachant ce que leur réservait l’avenir.

« … dans le cas contraire, les choses seront plus compliquées … ça nous conduira certainement à ce que les toiles démontrent, j’en ai bien peur. Pour l’heure, seul, je ne peux rien faire. Il va falloir que je trouve du soutien ailleurs … mais en faisant ça, je favorise l’avènement de la toile numéro sept. »

Alex avait beau chercher, il ne voyait pas d’autres solutions, il fallait qu’il recontacte certaines personnes spéciales, comme lui, des personnes qu’il n’avait plus revues depuis plusieurs années. A présent, le temps était compté. Le jeune homme se dirigea alors vers l’entrée sans perdre d’avantage de temps. Avant de sortir, il se tourna vers Gabriel.

« Je ne te promets rien par rapport à la quatrième toile … ni pour aucune autre d’ailleurs. »

_________________

It was just the Beginning ...
... now, it's time to Fight !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylar
It's only after we've lost everything that we're free to do anything
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Date d'inscription : 31/10/2008

Feuille de personnage
Age: Environ 35 ans
Pouvoir:
Travail: Serial Killer

MessageSujet: Re: Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]   Dim 9 Nov - 11:40

Gabriel lut l'horreur dans les yeux d'Alex, et lui laissa quelques instants pour assimiler ce qu'il venait d'entendre. Finalement le français parla, expliquant qu'il était loin de s'imaginer un tel destin pour le monde. Mais il avait la volonté d'empêcher cela, et sa première idée était de prévenir le gouvernement de l'effet létal qu'aurait le sérum. Gabriel était calme, il ne répondit pas, il se contenta d'aller ranger la toile dans son petit cagibi qu'il prit soin de refermer à clef. Même si Noah ne savait pas que ces toiles représentaient l'avenir, ça pouvait être des images dures pour un si jeune garçon. Il revint vers Alex, qui était toujours en train de réfléchir sur ce que l'avenir leur réserverait. Il avoua que si les intentions du gouvernement étaient de tuer les êtres avec des pouvoirs, ce dont Gabriel était persuadé, alors ce que les toiles représentaient arriveraient surement. Le français se leva alors de sa chaise et se dirigea vers la sortie, Gabriel le suivit. Avant de sortir, Alex se tourna vers lui, et lui dit qu'il ne pouvait rien lui promettre quant à la toile numéro 4, et encore moins pour la 10ème.

" Ne t'en fais pas pour la numéro 4, je m'en charge déjà. Et pour la 10ème toile j'ai peut-être une solution pour sauver le monde, mais ça ne nous sauvera pas nous. "

Alex écarquilla les yeux, une solution ?


" Si tu es toujours en contact avec Hiro, tu peux lui demander de retourner dans le passé, ce jour là, à Odessa, où j'ai envoyé Peter faire exploser New York. Il n'aura qu'à m'en empêcher en téléportant Peter ailleurs, ainsi rien de tout ça n'arrivera, le monde ignorera à nouveau notre existence, et nous pourrons tous vivre normalement. Ce qui implique qu'une nouvelle ligne du temps sera créée, dans laquelle chacun d'entre nous aura à nouveau une vie comme elle l'était avant l'explosion, toi tu seras en train d'essayer de m'arrêter dans l'ombre, et moi je continuerais à tuer. Les prisonniers du level 5 seront toujours en captivité, enfin bref, le monde sera bien plus sauf qu'il ne l'est maintenant. En revanche dans notre ligne du temps, il n'y a pas grand chose que nous puissions faire. Personnellement je ne pourrais rien faire à part surveiller mon fils, mais je compte sur toi pour parler à Nathan Petrelli, c'est l'homme que je vois le mieux placé pour nous sauver de façon diplomatique. Après, si ça échoue ... Tu auras juste à faire ce qui doit être fait ... Et si Noah meurt ... Tu pourras me compter comme un de tes alliés. Jusque là, ignore moi, si tu as des question à me poser téléphone moi, c'est toujours le même numéro que celui des Bennet. "

Alex sortit.

" Au revoir Alex. "

Il ferma la porte, et se dirigea vers le salon où son fils regardait toujours la télé, une assiette vide pleine de petites miettes de gaufres. Il avait la télécommande en main, et changeait de chaîne, ne trouvant pas de dessin animé à cette heure de la journée. Gabriel put voir pendant une fraction de seconde une affiche publicitaire qui lui semblait familière.

" Noah revient sur la chaîne précédente s'il te plaît "

- Mais papa !?

" Dépêche toi bonhomme. "


Noah s'exécuta, et ils tombèrent sur un spot publicitaire:

¤ Si vous aussi êtes contracté par cet étrange mal qui frappe certains d'entre nous, si vous avez un pouvoir qui vous empoisonne la vie, et que vous voulez en être débarassé, rejoignez l'hôpital le plus proche, nos scientifiques ont trouvé la solution à vos problèmes, et vous pourrez enfin vivre une vie normale ! Le monde compte sur vous pour faire ce choix. ¤

* Oh non ... je me suis trompé ... ce n'est pas dans trois ans que le sérum sera créé, c'est le temps qu'il nous reste avant la peinture numéro 10 *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un 3ème mangeur de gaufre inattendu [PV Alex]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le sénat haitien ; le grand mangeur de la république.
» Laissons les statistiques au mangeur de hot-dogs. Aristide et Obama, deux grands
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes - Continuum :: Odessa :: Les Habitations :: Maison de Gabriel Gray-
Sauter vers: